Yves-François Blanchet vient appuyer Stéphane Bergeron dans Montarville

Photo de Gabriel Provost
Par Gabriel Provost
Yves-François Blanchet vient appuyer Stéphane Bergeron dans Montarville
Le candidat bloquiste de la circonscription de Montarville, Stéphane Bergeron, a pu souper mercredi soir avec le chef du Bloc québécois, Yves-François Blanchet, à Saint-Bruno. (Photo: courtoisie Bloc québécois)

Le chef du Bloc Québécois, Yves-François Blanchet, est venu mercredi soir visiter son candidat Stéphane Bergeron dans la circonscription pour laquelle il se présente.

M. Blanchet a profité de son passage à Saint-Bruno pour répondre aux questions des médias durant une quinzaine de minutes avant de faire son entrée dans le restaurant avec l’équipe bloquiste. 

Pour leur rencontre, MM. Blanchet et Bergeron ont choisi de souper dans un restaurant du centre-ville de Saint-Bruno, qui donne sur la Place du Village. Pour l’occasion, le chef est arrivé avec son autobus de campagne et des militants du parti se sont joints aux deux candidats lors du repas. 

L’autobus du Bloc québécois était stationné au centre-ville de Saint-Bruno pour que le chef puisse venir rencontrer Stéphane Bergeron et des militants du parti. (Photo: courtoisie Bloc québécois)

Depuis le début de la campagne électorale fédérale, Yves-François Blanchet est le deuxième chef à effectuer un passage dans Montarville. Le chef libéral, Justin Trudeau, avait profité d’un passage en Montérégie le 11 septembre dernier pour venir rencontrer la candidate Marie-Ève Pelchat à Saint-Bruno. 

Circonscription pivot

À quelques jours du scrutin, il n’est toujours pas possible d’annoncer un gagnant dans Montarville, qui est une circonscription considérée comme un pivot. Les intentions de vote pour Stéphane Bergeron et Marie-Ève Pelchat sont au coude-à-coude dans les sondages, mais c’est le candidat bloquiste qui est donné vainqueur jusqu’à maintenant. 

Selon la firme Qc125, qui effectue des sondages et des prévisions en temps d’élections, les intentions de vote pour le Bloc québécois sont à 39%, avec une marge d’erreur de plus ou moins 9 points. Du côté libéral, les intentions se situent plutôt à 37%, la marge d’erreur étant de plus ou moins 8 points. En termes de chances de remporter le scrutin, c’est toujours Stéphane Bergeron qui est en avance, avec 61%, contre 39% pour Marie-Ève Pelchat. 

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires