Visiter une expo de la maison

Photo de Pascal Dugas Bourdon
Par Pascal Dugas Bourdon
Visiter une expo de la maison
Un exemple de ce que permet de voir la visite virtuelle. (Capture d’écran)

Afin de « démocratiser la culture » et de la valoriser, Saint-Bruno a mis sur pied une visite virtuelle de deux expositions du Vieux Presbytère présentées l’automne dernier, dont il est désormais possible de profiter dans le confort de son foyer.

« Aujourd’hui, avec Internet, la culture n’est plus entre quatre murs », a expliqué d’emblée Alexandra Curodeau, chef par intérim de la Division culture et patrimoine, en entrevue aux Versants.

« Aujourd’hui, avec Internet, la culture n’est plus entre quatre murs. » – Alexandra Curodeau

En cliquant simplement sur un lien Web, il est possible de visiter les expositions HYPERland, de Karine Giboulo, et Comme la lumière qui en fait le tour, de Giorgia Volpe, deux expositions temporaires présentées il y a quelques mois au centre d’exposition du Vieux Presbytère.

Comme si on y était, l’internaute peut se déplacer d’une œuvre à l’autre, à son rythme, simplement grâce au clic de sa souris. Chaque œuvre est, bien entendu, accompagnée d’une description, comme sur les lieux de l’exposition.

« C’était super important d’avoir le bon descriptif pour les œuvres et de donner de l’information sur les artistes, aussi », a insisté Mme Curodeau.

Intégration

L’initiative découle du Plan d’action pour l’intégration des personnes handicapées 2019-2020 de la Ville et poursuit un objectif de démocratisation de la culture en rendant l’art plus accessible.

Toutefois, comme le fait remarquer Mme Curadeau, le projet sert également à ceux qui n’ont pas su trouver le temps de se déplacer pour voir l’expo. « C’est une façon aussi de soutenir les artistes et d’encore mieux valoriser leur travail », a-t-elle également souligné. De plus, le projet permet de garder une trace vivante du passage de l’exposition à Saint-Bruno.

L’expérience 3D a été réalisée par la firme Déclik communication, au coût de 6800 $ plus taxes. Le tournage a été réalisé en une journée, suivie de plusieurs autres nécessaires au montage.

Une tradition?

Mme Curadeau espère que cette initiative sera répétée chaque fois qu’une exposition sera présentée, « si le budget le permet ».

D’ailleurs, elle souligne que la visite virtuelle pourrait être améliorée à l’avenir, par l’ajout de commentaires audio faits par l’artiste, par exemple. Elle ajoute, en riant : « Si on se lance là-dedans, je pense qu’on peut avoir bien du fun! »

Question aux lecteurs : Êtes-vous intéressés par la visite virtuelle d’expositions?

Encadré

Pour souligner le 175e anniversaire de la Ville, le Vieux-Presbytère sera dotera d’un éclairage architectural pour « mettre en valeur le bâtiment et sa belle pierre extérieure », a indiqué Mme Curodeau. L’éclairage doit être mis en place d’ici l’été et sera permanente. Le Vieux Presbytère est un bâtiment classé patrimonial par le ministère de la Culture du Québec.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des