Victoria-Rose Grisé, joueuse d’octobre

Photo de Frank Rodi
Par Frank Rodi
Victoria-Rose Grisé, joueuse d’octobre
La gardienne de but Victoria-Rose Grisé a été élue joueuse du mois d'octobre. (Photo : Remparts du Richelieu )

Hockey féminin

La gardienne de but Victoria-Rose Grisé a été élue joueuse du mois d’octobre de sa formation féminine, les Remparts du Richelieu peewee AAA.

« J’ai été surprise, mais très contente d’être choisie joueuse du mois d’octobre », lance Victoria-Rose Grisé, que le journal Les Versants a jointe à la suite d‘un entraînement, mercredi soir dernier.

La Grandbasiloise de 12 ans, qui prend part à sa première campagne au sein d’un club féminin, voit d’un bon œil cet honneur qu’elle reçoit. « Pour moi, c’est signe que j’ai la confiance de l’entraîneuse et de mes coéquipières. D’avoir été choisie me donne aussi confiance pour la suite de la saison. »

La première

Puisque la saison 2019-2020 s’est amorcée avec une première rencontre le 28 septembre, c’est seulement après la fin du mois d’octobre que les premières joueuses élues ont été nommées. Victoria-Rose, dans la catégorie peewee AAA, se retrouve au tableau d’honneur d’octobre en compagnie d”Ann-Sophie Bertrand (bantam AAA) ainsi que Béatrice Roger (midget AAA).

De son côté, l’organisation des Remparts du Richelieu peewee AAA annonce sa sélection sur son site Internet : « À sa première saison dans les rangs d’une équipe de hockey féminine, Victoria-Rose a su rapidement se faire accepter par ses coéquipières. Gardienne de but rayonnante et disciplinée dans son filet, elle est difficile à déjouer. Elle a su imposer le respect dès son premier match de saison régulière en n’accordant aucun but à l’équipe adverse. L’équipe est fière d’avoir pu la sélectionner cette saison. »

Au téléphone, la Grandbasiloise revient sur sa performance lors de sa première sortie devant le filet des siennes. « Je ne devais pas jouer ce match, plutôt l’autre gardienne [Alexia Ménard-Richer]. Il y a eu malentendu. J’ai dû embarquer sur la glace à la dernière minute, ce qui m’a donné de la pression pour bien jouer. À la fin, j’ai enregistré un blanchissage », de raconter Victoria-Rose Grisé. Le duel, disputé contre les Harfangs du Triolet, une formation de Sherbrooke, s’est soldé 0 à 0.

« Pour moi, c’est signe que j’ai la confiance de l’entraîneuse et de mes coéquipières. » – Victoria-Rose Grisé

Depuis le début du calendrier 2019-2020, l’as des jambières a eu à défendre la cage des Remparts à quatre reprises. Elle a enregistré une fiche de 1 gain, 1 revers, 2 parties nulles. En 4 matchs, elle détient déjà 2 jeux blancs, le deuxième inscrit à la suite du premier grâce à une victoire de 3 à 0 contre les Amazones de Laval – Montréal. Enfin, après avoir accordé 5 filets lors de ses 2 autres prestations, la cerbère démontre une moyenne de buts alloués de 1,25.

En entrevue avec Les Versants, l’entraîneuse des Remparts, Maude Russell, parle en bien de sa gardienne : « Elle est arrivée ici, à sa première année au hockey féminin, avec une attitude de gagnante, de battante, qui avait tout à prouver, et qui nous a démontré qu’elle voulait se tailler un poste dans nos rangs. Elle n’abandonne jamais; devant son filet, elle se bat pour les lancers et les retours. Elle ne donne jamais un but sans s’être battue jusqu’à la fin. C’est aussi une athlète qui a beaucoup d’énergie, sur la glace comme dans le vestiaire. C’est une fille d’équipe. »

Maude Russell évoque ses qualités en tant que cerbère : sa vision du jeu, son positionnement devant sa cage, sa rapidité dans le bas du filet, ses déplacements latéraux fluides.

Une gardienne difficile à déjouer

L’année dernière, avec les garçons des Centurions peewee A de Saint-Basile-le-Grand, la jeune fille a enregistré pas moins de 7 jeux blancs. Sa formation a connu une campagne 2018-2019 de 9 triomphes, 9 défaites, 6 matchs nuls. « C’est avant tout un travail d’équipe », déclarait-elle humblement au journal. Quand on lui demande si elle est la gardienne de but n° 1 de l’organisation du Richelieu, Victoria-Rose Grisé répond que c’est difficile à dire. Elle partage le filet avec Alexia Ménard-Richer. « Pour l’instant, durant la saison, on joue 50/50. C’est plus lorsque nous serons en tournoi qu’on va le savoir. » L’entraîneuse abonde dans le même sens : « À ce moment-ci dans l’année, je ne peux pas me prononcer. Elles sont en compétition, une bataille entre les deux jusqu’à la fin. »

À venir pour Victoria-Rose

L’athlète masquée souhaite poursuivre les succès qu’elle connaît avec les Remparts tout au long du calendrier, et ce, pour assurer une place à la Coupe Dodge au printemps prochain. D’ici là, elle participera, à nouveau cette année, à la Célébration Hockey féminin Caroline Ouellette, tenue du 19 au 22 décembre. En compagnie d’autres olympiennes, comme Marie-Philip Poulin, la gardienne de but sera évaluée et ensuite, peut-être sélectionnée pour composer l’équipe d’étoiles qui sera en action au Tournoi international peewee de Québec, en février 2020, afin d’affronter les garçons. « Le défi ultime, c’est la Coupe Dodge avec les Remparts. De mon côté, j’aimerais être de cette équipe d’étoiles. C’est mon objectif. »

Les Remparts du Richelieu

Les Remparts du Richelieu, c’est une association de hockey féminin élite et de compétition regroupant 22 associations de hockey mineur situées dans les bassins de la Rive-Sud (Montréal) et de Richelieu – Yamaska. Elle s’est donné comme mission de participer activement au développement et à la visibilité du hockey féminin, de procurer un meilleur accès aux programmes d’excellence et de permettre aux jeunes joueuses et femmes en devenir d’atteindre leur plein potentiel au hockey comme dans la vie.

QUESTION AUX LECTEURS :
Que pensez-vous des exploits de la gardienne Victoria-Rose Grisé?

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des