Vers une voie réservée sur l’A-20

Photo de Frédéric Khalkhal
Par Frédéric Khalkhal
Vers une voie réservée sur l’A-20
L’autoroute 20 accueillera entre Sainte-Julie et Beloeil une voie réservée aux transports collectifs. (Photo : archives)

Aujourd’hui, La ministre déléguée aux Transports et ministre responsable de la Métropole et de la région de Montréal, Chantal Rouleau, et le ministre de la Justice, ministre responsable de la région de la Montérégie et député de Borduas, Simon Jolin-Barrette, ont annoncé le lancement d’un appel d’offres pour un projet en transport collectif sur l’autoroute 20 entre Sainte-Julie et Belœil.

« C’est une très bonne nouvelle pour les gens de la Montérégie. Depuis le début de notre mandat on va de l’avant pour le transport en commun », a commencé par dire Mme Rouleau lors d’une conférence de presse virtuelle aujourd’hui.

En compagnie de M. Jolin-Barrette et de Suzanne Roy, mairesse de Sainte-Julie et présidente de l’Union des municipalité du Québec, il a été annoncé qu’une voie réservée sur l’autoroute 20 Est entre les villes de Sainte-Julie et Beloeil devrait voir le jour dès 2022.

« Cela permettra un nouveau corridor réservé au transport en commun et au covoiturage. Cela permettra moins d’auto solo sur un tronçon de 13 km », a précisé Mme Rouleau.

Il s’agira ici d’une voie supplémentaire aux voies déjà existantes. « Aucune voie ne sera retranchée. Avec le projet de loi 66, nous pourrons faire un gain d’un an dans l’échéancier des travaux qui pourraient débuter dès 2022.»

M. Jolin-Barrette, député de Borduas, a rappelé que l’engorgement autoroutier de ce secteur créait un « lourd fardeau » économique pour la région.

La ministre a rappelé que 97 000 voitures circulaient par jour sur ce tronçon de l’autoroute 20.

Plusieurs travaux en 2022

Le dépôt du projet de loi 66 favorable au développement accéléré des projets d’infrastructure, ont permis également au gouvernement de lancer en septembre un appel d’offre majeur visant l’élargissement de l’autoroute 30 sur la Rive-Sud de Montréal.

Les travaux pour l’élargissement du tronçon de 20 km entre l’autoroute 20 à Boucherville et l’autoroute 10 à Brossard, seront entamés dès 2022. « Si la loi est adoptée rapidement, on gagnera 3 ans », avait indiqué la ministre responsable de l’Administration gouvernementale et présidente du Conseil du trésor, Sonia LeBel, lors de cette annonce à Brossard en septembre.

Rappelons également que des travaux majeurs sur le pont-tunnel Louis Hypolite Lafontaine sont prévus jusqu’en 2024.

L’ensemble de ces projets ne fait cependant pas craindre à la ministre Rouleau des problèmes de circulation. « Les travaux s’effectueront de manière ordonnancés.»

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires