Vers un engouement pour le soccer canadien

Photo de Frank Rodi
Par Frank Rodi
Vers un engouement pour le soccer canadien
La qualification du Canada aura des retombées chez les prochaines générations de joueurs. (Photo : archives)

La formation canadienne de soccer masculin s’est qualifiée pour le Mondial 2022. Le journal aborde l’exploit avec le directeur général de l’Association de soccer Montis, Vincent Robichaud.

Pour la première fois depuis les 36 dernières années, le Canada sera de la Coupe du monde de soccer, qui s’amorce le 21 novembre prochain au Qatar.

« Pour le Canada, c’est un moment historique! La victoire canadienne va relancer l’intérêt de la génération présente dans le soccer. Le taux de participation augmentera de façon positive », estime Vincent Robichaud, qui rappelle que le Mondial de soccer est le « plus gros événement planétaire à la télé ». Il ajoute : « C’est un exploit de se retrouver parmi les 32 équipes. »

Quand on lui demande si l’exploit canadien aura des retombées au sein de l’Association de soccer Montis, il répond « pas nécessairement », du moins pas tout de suite. Il précise : « L’effet sera plutôt à long terme. Au lieu de choisir le baseball, le football, le hockey, les jeunes s’inscriront éventuellement davantage au soccer. Les futures générations de joueurs seront concernées. »

« Ce sera intéressant de voir le Canada contre la Belgique. » – Vincent Robichaud

Au-delà du nombre d’adhésions à l’entité sportive qui devrait grimper, c’est la fierté des jeunes pour leur équipe nationale qui sera à la hausse. M. Robichaud évoque les maillots du Canada. Ceux-ci pourraient être observés plus souvent au cours des prochains mois aux abords des terrains de soccer. « Il y aura un bel engouement pour l’image du Canada. »

Avec une fiche de 8 gains, 2 revers et 4 parties nulles, le Canada a accumulé un total de 28 points en 14 rencontres. Une performance qui lui permet de conclure la ronde éliminatoire de la Concacaf en vue de la Coupe du monde de la FIFA au sommet du classement. Un exploit qui le place devant le Mexique, les États-Unis et le Costa Rica, notamment.

Vendredi dernier, le tirage au sort de la FIFA a fait en sorte que l’équipe de l’unifolié se retrouve dans le groupe F, en compagnie de la Belgique, du Maroc et de la Croatie. Ce seront ses adversaires pour le premier tour. Le Maroc est à la portée des Canadiens, selon M. Robichaud. La Croatie, qui avait pris part à la finale de la Coupe du monde de soccer de 2018 contre la France, répétera-t-elle son exploit d’il y a quatre ans? « Ce sera intéressant de voir le Canada contre la Belgique. Il y a des ressemblances entre les deux. Il risque d’y avoir beaucoup d’intérêt. La Belgique, c’est entre autres Laurent Ciman [un ancien porte-couleurs de l’Impact de Montréal, très apprécié du public montréalais] », commente Vincent Robichaud, qui note que le pays se retrouve dans un groupe « bien équilibré ».

Rappelons que la Coupe du monde de soccer 2026 se déroulera en Amérique du Nord, dans des stades du Canada, des États-Unis et du Mexique. « La qualification du Canada pour 2022 et la Coupe du monde de 2026 représentent une très belle vitrine. Un espoir pour l’avenir du soccer », de conclure le directeur général de Montis.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires