Vers un congé de taxes municipales

Photo de Pascal Dugas Bourdon
Par Pascal Dugas Bourdon
Vers un congé de taxes municipales
(Photo : Courtoisie)

Les trois villes du territoire des Versants ont toutes signifié leur intention de donner un congé de taxes à leurs citoyens et leurs commerçants en raison du coronavirus, si ce n’est pas déjà fait.

D’abord, le conseil municipal de Sainte-Julie a adopté à l’unanimité une résolution visant à réduire à 0 % les frais d’intérêt liés au non-paiement des taxes, et ce, jusqu’au 30 juin prochain. En d’autres termes, aucune pénalité ne sera imposée aux contribuables qui attendront cette date pour s’acquitter du paiement.

« Il y a des petits commerçants qui souffrent énormément, des citoyens qui perdent leur emploi. » – Martin Murray

Cette proposition vise à donner un répit « à certains citoyens qui auraient de la difficulté à respecter les échéanciers pour les avis d’imposition », a exprimé la mairesse Suzanne Roy, lors du conseil municipal du 17 mars dernier.

À Saint-Basile, la Ville a déjà annoncé qu’une pareille mesure sera entendue lors de la prochaine séance du conseil municipal, prévue le 6 avril prochain. Là encore, les citoyens auraient jusqu’au 30 juin pour payer leur dû sans pénalité financière. Saint-Basile veut également reporter l’envoi des comptes de droits de mutation, aussi appelés « taxe de bienvenue ».

À Saint-Bruno-de-Montarville, le maire Murray a indiqué que « tout sera mis en œuvre pour éviter d’étouffer les citoyens ». On laisse ainsi entendre qu’une mesure semblable pourrait être adoptée, bien qu’on en soit toujours au stade de l’analyse.

« Il y a des petits commerçants qui souffrent énormément, des citoyens qui perdent leur emploi. Chacun doit collaborer, et les municipalités aussi seront mises à contribution », a dit M. Murray aux Versants.

Le directeur général Sylvain Brouillette a d’ailleurs demandé au trésorier de la Ville de mesurer les impacts financiers d’une telle mesure, qui doit d’abord recevoir l’aval d’une majorité d’élus. « On voit bien que les commerces commencent à fermer et qu’il y a des gens qui n’ont pas une grande marge de manœuvre financière », a fait remarquer M. Brouillette.

Des séances à huis clos

La pandémie liée à la COVID-19 a bien entendu un impact sur la tenue des séances publiques du conseil municipal de plusieurs villes.

Sainte-Julie a exceptionnellement tenu sa dernière séance à huis clos, laquelle a cependant été retransmise en direct sur Facebook. Les citoyens ont même été invités à poser leurs questions au moyen du média social.

Saint-Basile tiendra aussi sa séance du 6 avril prochain sans la présence du public, mais il sera possible de la suivre par webdiffusion. « Ça sera ainsi tant et aussi longtemps que cet état de fait ne sera pas levé », a expliqué le maire Yves Lessard, dans une courte vidéo publiée sur Facebook.

À Saint-Bruno, la séance du 24 mars devait être tenue sans qu’aucun des conseillers ne soit à l’hôtel de ville. En effet, on envisage de mettre en place un système pour que les élus puissent voter à distance, à partir de la maison.

« On devra éventuellement se préoccuper de comment les citoyens peuvent être informés et comment on pourrait être en mesure de répondre à leurs questions », a précisé le maire Murray.

Question aux lecteurs : Seriez-vous soulagés par un congé de taxes?

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des