Vers d’autres options que l’urgence

Photo de Frank Rodi
Par Frank Rodi
Vers d’autres options que l’urgence
Pour des problèmes de santé mineurs, il existe d’autres options que l’urgence. (Photo : archives)

Le Centre intégré de santé et de services sociaux de la Montérégie-Est demande à la population de se tourner vers d’autres solutions que l’urgence pour des problèmes de santé mineurs.

Chaque année, la période estivale est difficile dans les urgences et cette année ne fait pas exception à la règle.

C’est pourquoi le Centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS) de la Montérégie-Est désire sensibiliser la population aux autres solutions à l’urgence avec sa toute nouvelle campagne éducative diffusée sur ses réseaux sociaux.

5
C’est le nombre de capsules que le CISSSde la Montérégie-Est propose dans sa nouvelle campagne.

Cette campagne est déclinée sous la forme de cinq capsules dans lesquelles l’urgentologue Dr Alexandre Faguy répond aux questions les plus fréquemment posées par la population.

Les capsules à visionner

Capsule 1 : Comment savoir si ma condition requiert d’aller à l’urgence?
Capsule 2 : Je n’ai pas de médecin de famille.
Capsule 3 : Comment mon pharmacien peut-il m’aider?
Capsule 4 : Je n’ai pas d’autres solutions que d’aller à l’urgence, que faire?
Capsule 5 : J’ai besoin d’un renouvellement de médicaments, mais mon pharmacien ne peut pas le faire et je n’ai pas de médecin de famille. Que faire?

Il existe d’autres portes d’entrée que celles de l’hôpital. En orientant mieux les usagers qui ont besoin de répondre à des besoins de santé mineurs, on améliore aussi l’accès aux soins pour les personnes qui nécessitent d’être prises en charge rapidement. (Source :CISSS de la Montérégie-Est)

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires