Union contre les féminicides

Union contre les féminicides
Sainte-Julie, le Centre de femmes Entre Ailes et la Régie de police dénoncent les féminicides. (Photo : EzFotos)

La Ville de Sainte-Julie, la Régie de police Richelieu–Saint-Laurent et le Centre de femmes Entre Ailes s’unissent contre les féminicides.

La Ville de Sainte-Julie, la Régie de police Richelieu–Saint-Laurent et le Centre de femmes Entre Ailes rappellent aux citoyens que la violence n’est jamais une solution et que des ressources existent en cas de besoin. Ce rappel est nécessaire à la suite des nombreux féminicides qu’a tristement vécus le Québec au cours des dernières semaines.

« Aucune femme ne devrait tolérer la violence et je souhaite que toutes les Julievilloises sachent qu’elles ne sont pas seules et que des ressources de confiance peuvent les aider. À titre de municipalité alliée contre la violence conjugale, nous devons contrer la banalisation de la violence à l’égard des femmes, changer les mentalités et mieux faire connaître les ressources d’aide existantes », a soutenu la mairesse Suzanne Roy.

À Sainte-Julie, le Centre de femmes Entre Ailes a des intervenantes formées pour accompagner les femmes dans le besoin. Celui-ci est situé au 1611 A, rue Principale. On peut les contacter par téléphone au 450 649-0658 et par courriel à entreailes@entreailes.org.

« Les femmes de Sainte-Julie ou d’ailleurs qui se posent des questions trouveront toujours une porte ouverte et une oreille bienveillante dans notre centre de femmes. Vous pouvez demander à parler avec nos intervenantes pour un entretien confidentiel et en toute sécurité. N’hésitez pas! », a indiqué Sylvie R. Langlais, coordonnatrice générale du Centre de femmes Entre Ailes.

Pour de l’aide en dehors des heures d’ouverture du centre ou pour trouver la maison d’hébergement la plus près, le site sosviolenceconjugale.ca est une excellente référence. On peut aussi les joindre par téléphone au 1 800 363-9010.

« Aucune femme ne devrait tolérer la violence et je souhaite que toutes les Julievilloises sachent qu’elles ne sont pas seules et que des ressources de confiance peuvent les aider. » – Suzanne Roy

Un appel à la police
De plus, toute situation d’urgence où la sécurité des femmes et des enfants est compromise doit être signalée à la police en contactant le 911. Les policières et policiers de la Régie de police Richelieu–Saint-Laurent sont des personnes de confiance qui peuvent aider les femmes qui craignent pour leur sécurité.

« Les policiers et policières sont formés pour répondre à ce type d’appels. Ils ne jugent pas et il ne faut pas craindre de les déranger. Si on sent que sa sécurité ou celle de ses enfants est menacée, il ne faut pas hésiter à les appeler, que ce soit en situation d’urgence ou parce que vous avez peur. Ils interviendront ou vous conseilleront selon la situation », a précisé Marco Carrier, directeur de la Régie de police Richelieu–Saint-Laurent. (Source : Ville de Sainte-Julie)

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires