Une très bonne nouvelle pour la CETAM

Photo de Frédéric Khalkhal
Par Frédéric Khalkhal
Une très bonne nouvelle pour la CETAM
Ce redécoupage réjouit la Coopérative des techniciens ambulanciers de la Montérégie (CETAM) basée à Saint-Bruno-de-Montarville. (Photo : Archives)

La députée de Montarville et ministre de la Culture Nathalie Roy a annoncé le premier novembre que la population de Saint-Bruno-de-Montarville utilisant le service ambulancier pourra être dirigée vers l’hôpital Pierre-Boucher.

Après sept années de demandes répétées, la députée de Montarville et ministre de la Culture et des Communications, Nathalie Roy, a annoncé que les résidants de Saint-Bruno-de-Montarville pourront de nouveau être dirigés vers l’hôpital Pierre-Boucher de Longueuil lorsqu’ils seront pris en charge par les services ambulanciers, et ce, dès le 1er novembre.

Rappelons que ce découpage, officialisé il y a une dizaine d’années par les établissements de la Montérégie, faisait en sorte que les personnes provenant de la municipalité de Saint-Bruno-de-Montarville, prises en charge par les ambulanciers, étaient automatiquement orientées vers l’hôpital Honoré-Mercier de Saint-Hyacinthe.

Ce redécoupage réjouit la Coopérative des techniciens ambulanciers de la Montérégie (CETAM) basée à Saint-Bruno-de-Montarville. « Les ambulances resteront dans la zone d’opération et seront plus rapidement disponibles après avoir quitté l’hôpital. Ce n’est que du positif! Nous avons à cœur le bien de la population en tout temps et un changement comme celui-là est par le fait même une excellente nouvelle pour la qualité de vie de nos paramédicaux », indique au journal Janie Gagnon, porte-parole de la CETAM.

Pierre-Boucher est désormais le bassin de desserte pour les ambulanciers, « mais ultimement, le paramédical guidera le patient au bon hôpital s’il y a des particularités », nous précise-t-on à Saint-Bruno. Ce changement pourrait faire gagner des minutes précieuses aux patients dans le besoin, même si lors des grosses urgences, le principe de l’hôpital le plus proche est toujours de rigueur, comme le rappelle Mme Gagnon. « Les ambulances qui devaient prendre en charge un patient instable, donc très urgent, devaient déjà aller à l’hôpital le plus près. Pour les patients potentiellement instables ou stables, on parle d’une diminution d’une quinzaine de minutes ou une trentaine de kilomètres. »

Seule ombre au tableau, la municipalité avoisinante, Saint-Basile-le-Grand, n’est pas concernée par ce redécoupage. Pour les patients de Saint-Basile, rien ne change.

« Pour les patients potentiellement instables ou stables, on parle d’une diminution d’une quinzaine de minutes ou une trentaine de kilomètres. » – Janie Gagnon

Une ambulance de plus

Comme les bonnes nouvelles n’arrivent jamais seules, la CETAM compte depuis le premier novembre, une ambulance de plus.

Le 1 novembre dernier, la ministre de la Santé et des Services sociaux, Danielle McCann, annonçait un investissement supplémentaire de 2, 5 millions de dollars dans les services reliés aux soins préhospitaliers d’urgence en Montérégie. « Je m’étais engagée à revoir la couverture ambulancière dans différentes régions du Québec afin de m’assurer que les services préhospitaliers d’urgence soient en mesure d’offrir une réponse efficiente et de qualité. Avec les ajouts que nous annonçons aujourd’hui, nous nous assurons de mieux répondre aux besoins des citoyens, tout en augmentant le sentiment de sécurité de la population. J’en profite pour remercier l’ensemble des hommes et des femmes au Québec qui viennent en aide chaque jour à de nombreuses personnes en détresse. Leur rôle est essentiel, et nous en sommes tous très reconnaissants », d’indiquer dans un communiqué Danielle McCann, ministre de la Santé et des Services sociaux.

La CETAM est ravie de confirmer l’ajout d’une ambulance dans le secteur de La Prairie grâce à cet investissement du gouvernement du Québec.

« C’est une excellente nouvelle. Soyez assurés que nous travaillons de pair avec le CISSS de la Montérégie pour le bien de la population », de dire Martin Benoit, directeur général de la CETAM.

À propos de la CETAM

La CETAM est le plus important service ambulancier en Montérégie. Elle offre ses services à une population de près de 700 000 personnes dans 70 municipalités, sur un territoire d’environ 2700 km. La CETAM, c’est près de 400 paramédicaux qui sauvent des vies semaine après semaine.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des