Une station en moins pour 279 stations en plus

Une station en moins pour 279 stations en plus

Le bureau de la concurrence demande à Couche-Tard de se départir de l'une de ses stations à Saint-Bruno-de-Montarville. (Photo : Frédéric Khalkhal)

Alimentation Couche-Tard vendra une de ses stations à Saint-Bruno-de-Montarville.

L’entreprise québécoise a accepté de vendre deux stations-services en Ontario et au Québec pour se plier aux exigences du Bureau de la concurrence, qui a autrement approuvé son acquisition de près de 300 stations de la pétrolière Impériale pour environ 1,7 milliard de dollars.

« La transaction n’est pas encore finalisée, nous ne pouvons donc pas en dire plus, mais oui cette station sera vendue. » – Karen Romer

La multinationale québécoise a dû se conformer aux normes du Bureau de la concurrence qui lui demandait de se départir de deux stations-services, l’une en Ontario, l’autre à Saint-Bruno-de-Montarville, pour pouvoir en acheter 279 autres à l’Impériale.

La pétrolière Impériale a accepté en mars dernier de vendre ses 497 stations-services Esso à plusieurs entreprises dans le secteur et Couche-Tard s’est montrée intéressée.

Le Bureau de la concurrence a calculé que Couche-Tard aurait contrôlé plus de 35 % du marché de ces municipalités si elle ne s’était pas départie de ces emplacements.

Couche-Tard a confirmé qu’il vendait sa station sur le boulevard Clairevue. « La transaction n’est pas encore finalisée, nous ne pouvons donc pas en dire plus, mais oui cette station sera vendue », indiquait au journal Karen Romer, porte-parole de Couche-Tard.

Avec cette acquisition, Couche-Tard peut désormais se mesurer à Petro-Canada, Shell et Ultramar.

Les sites acquis auprès de l’Impériale continueront à vendre de l’essence sous la bannière Esso.

Couche-Tard

Couche-Tard est le chef de file de l’industrie canadienne du commerce de l’accommodation. Aux États-Unis, elle est le plus important exploitant indépendant de magasins d’accommodation en fonction du nombre de magasins exploités par la société. En Europe, Couche-Tard est un chef de file du commerce de l’accommodation et du carburant pour le transport routier dans les pays scandinaves, dans les pays baltes et en Irlande, en plus d’avoir une présence importante en Pologne.

À l’été 2016, le réseau de Couche-Tard comptait 7 863 magasins d’accommodation en Amérique du Nord, dont 6 474 offraient du carburant pour le transport routier. Environ 80 000 personnes travaillent dans l’ensemble de son réseau et de ses centres de services en Amérique du Nord.

LAISSER UN COMMENTAIRE

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des