Une rentrée sécuritaire

Photo de Frank Rodi
Par Frank Rodi
Une rentrée sécuritaire
C’était jour de rentrée aujourd’hui à l’École De Montarville. (Photo : Frank Jr Rodi)

École De Montarville

Quelque 586 élèves étaient de la rentrée ce matin à l’École De Montarville, à Saint-Bruno. Pour le nouveau directeur de l’établissement, Robert d’Aquila, ce fut une rentrée marquée sous le signe de la sécurité, et ce, malgré des travaux qu’il reste à exécuter.

La rentrée s’est effectuée normalement ce matin, même si une partie des travaux de reconstruction des infrastructures de la rue Montarville doit encore se poursuivre jusqu’au 30 septembre. En effet, le tronçon de la rue Montarville est fermé entre Lakeview et des Peupliers. « Somme toute, la rentrée s’est très bien déroulée, commente le directeur de l’École De Montarville, Robert d’Aquila. Tout s’est fait dans le respect des temps : l’accueil aux enfants, la présentation, la rentrée dans l’école… »

Le directeur soutient que la collaboration avec la Ville de Saint-Bruno a été indéniable tout au long du projet : « Bien qu’il y ait des travaux qui ne sont pas terminés, les gens étaient très soucieux de livrer à temps les priorités. Le débarcadère et la sécurité des marcheurs étaient au rendez-vous; le travail a été accompli au cours des derniers jours afin que le tout soit fonctionnel ce matin. »

Même son de cloche de la part d’une brigadière rencontrée sur place, mardi après-midi. Selon elle, la rentrée matinale s’est bien passée. Les cônes et la rue Montarville fermée à la circulation à hauteur de Lakeview n’ont pas semblé la déranger dans son travail. « On s’en accommode », répond-elle lorsque le journal Les Versants la questionne sur le sujet.

Travailler en amont

Robert d’Aquila, qui est arrivé en poste le 2 juillet dernier, parle d’un travail qui s’est tenu « a priori en amont » pour ce projet. Il précise : « Il y a eu des rencontres de chantier avant et au retour des vacances pour bien coordonner le tout avant la rentrée. » M. d’Aquila était auparavant directeur de l’École secondaire du Grand-Coteau, à Sainte-Julie. Il succède à Caroline Brunelle, devenue directrice de l’École secondaire du Mont-Bruno. « Dès le 2 mai, même si je n’étais pas encore en poste, je prenais connaissance de ce dossier concernant les travaux de l’École De Montarville », dit-il.

Plus de détails à venir.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des