Une réglementation pas toujours suivie ni sanctionnée suivie ni sanctionnée

Photo de Frédéric Khalkhal
Par Frédéric Khalkhal
Une réglementation pas toujours suivie ni sanctionnée suivie ni sanctionnée
L’entretien des haies à Saint-Bruno n’est pas toujours fait en fonction de la réglementation municipale. (Photo : Frédéric Khalkhal)

La réglementation municipale sur la taille des haies à Saint-Bruno-de-Montarville n’est pas toujours appliquée.

« La haie doit être plantée à au moins 0,5 m de la ligne avant du terrain, à plus de 1 m du trottoir ou d’une bordure de rue et à plus de 1,5 m d’une borne d’incendie. Une haie est autorisée dans toutes les cours. À l’intérieur du triangle de visibilité, sa hauteur ne doit pas excéder 0,5 m mesurée par rapport au niveau du trottoir ou de la bordure de la rue », a indiqué la Ville aux Versants. Cette dernière a précisé qu’en 2019, « la Ville a émis des avis d’infraction, mais aucune amende ».

Le triangle de visibilité dont il est question est un triangle formé au coin de deux rues sur une distance de 6 m (voir la photo ci-jointe).

Le journal s’est rendu à la demande de Michel Duchesne, un résidant de Saint-Bruno, à la hauteur du petit rond-point à l’extrémité de la rue Montarville. « Depuis que ce rond-point à été fait, rien n’a changé malgré les interventions que je fais régulièrement à l’Hôtel de Ville. C’est dangereux. »

M. Duchesne se plaint du manque de visibilité aux intersections de ce rond-point au niveau de la station d’essence et du coin se trouvant à l’autre entrée du carrefour giratoire. « Il y a là une piste cyclable et la haie ne nous donne aucune visibilité. Il est facile de se faire frapper, surtout qu’il y a beaucoup d’enfants dans ce secteur. »

En 2017, au moment de la construction du rond-point, la Municipalité avait abattu un arbre afin d’améliorer la situation et de rendre le carrefour giratoire sécuritaire pour les piétons et les automobilistes.

Une piste cyclable de plus en plus étroite
Dans le règlement municipal, il est bien indiqué que les haies doivent être plantées à au moins 0,5 m de la ligne avant du terrain, mais il est vrai que la piste cyclable dont parle M. Duchesne est carrément mangée en partie par les cèdres en bordure.

« À l’intérieur du triangle de visibilité, sa hauteur ne doit pas excéder 0,5 m mesurée par rapport au niveau du trottoir ou de la bordure de la rue. » – Réglementation de la Ville

D’autre part, même si le triangle de visibilité semble être respecté en prenant les mesures depuis la rue, dès que l’on se place sur le trottoir, force est de constater que la visibilité entre le piéton et le cycliste est difficile.

Pour les personnes ayant un handicap visuel, il faut redoubler de prudence pour s’assurer que le passage est sécuritaire.
Il n’a pas été nécessaire de faire le tour de la ville pour constater que la réglementation concernant les haies n’était pas très respectée à Saint-Bruno. Au coin de la rue Montarville et Frontenac, à quelques mètres du petit rond-point, un panneau arrêt était même quasiment dissimulé derrière un buisson. À cet endroit, la règle du triangle de visibilité n’était ouvertement pas respectée.

D’autre part, la réglementation indique que la haie doit être plantée à plus de 1 m du trottoir ou d’une bordure de rue. Ce qui est loin d’être la norme sur la rue Frontenac, où la haie empêche presque les piétons de marcher sur le trottoir.
La Municipalité a précisé au journal qu’en 2019, « la Ville a émis des avis d’infraction, mais aucune amende ».

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
1 Commentaire
plus ancien
plus récent plus voté
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
Yvon Paré
Yvon Paré
5 mois

On peut constater le même phénomène de non distanciation de la haie versus le trottoir sur les rues Beaumont, Rabastalière et Seigneurial. On a peine à marcher sur le trottoir par moments.