Une premier club de Sainte-Julie triomphe

Une premier club de Sainte-Julie triomphe

Les Aigles verts de Sainte-Julie sont champions dans la catégorie peewee B.

Crédit photo : Courtoisie

Tournoi peewee Gaston-Nicole de Sainte-Julie

Le Tournoi peewee Gaston-Nicole de Sainte-Julie, qui se déroulait à la fin de juin, aura été celui des premières. Notamment le triomphe des Aigles verts de Sainte-Julie, un premier titre pour l’organisation locale en sept ans d’existence.

« La 7e édition du Tournoi peewee Gaston-Nicole aura été un succès sur toute la ligne!, soutient le responsable de l’événement, Steve Brown. Elle aura également été le théâtre de premières tout au long de la semaine. » Le rendez-vous de balle se déroulait du 25 juin au 1juillet au parc Jules-Choquet.

Pour l’aspect compétition, « encore une première », souligne M. Brown, puisque deux clubs qui s’étaient affrontés en lever de rideau du tournoi se sont retrouvés en grande finale, et ce, autant dans la classe A que dans la division B.

Les Aigles verts champions dans la classe B

Dans la catégorie peewee B, les Aigles verts de Sainte-Julie ont remporté le championnat. Pourtant, ils avaient d’abord subi la défaite au compte de 11 à 10 aux mains des Red Sox de Saint-Jean-sur-Richelieu lors de leur premier duel. À la suite du parcours qui les a menés jusqu’en finale, les Verts ont pris leur revanche sur les Red Sox, dans un gain sans équivoque de 14 à 4, devenant ainsi la première formation de la place à gagner au Tournoi peewee Gaston-Nicole.

Le groupe, mené par les entraîneurs Martin Leclair, Sébastien Gariépy, Pascal Doire et Jocelyn Lévesque, est formé des joueurs suivants : Alisson Mc Gee, William Remington, Marika Banaszak, Megan Quintal, Anthony Roberge, Mathis Robinson, Olivier Doire, Vincent Gariépy, Antoine Leclair, Mathieu Chamberland, Anthony Lévesque et le réserviste Timothy Johan.

Steve Brown explique le premier titre d’une des équipes locales : « L’Association du baseball amateur de Sainte-Julie met beaucoup d’accent sur le développement des lanceurs au cours de la saison régulière afin de pouvoir présenter des équipes compétitives lors de tournois provinciaux. Étant donné le nombre de matchs joués (5) en une courte période (1 semaine) et la réglementation de Baseball Québec quant à l’utilisation des lanceurs, les équipes qui en ont développé au cours de la saison régulière sont nettement avantagées. La gestion des lanceurs par le personnel d’entraîneurs y est pour beaucoup également. »

« La 7e édition du Tournoi peewee Gaston-Nicole aura été un succès sur toute la ligne! Elle aura également été le théâtre de premières tout au long de la semaine. » – Steve Brown

Même scénario dans la catégorie A

« Dans la classe A, le même scénario s’est répété, puisque les Capitales de Québec, qui avaient subi une défaite de 14 à 4 contre les Estacades du Cap-de-la-Madeleine lors de leur première rencontre, ont eu raison de ceux-ci par le pointage de 11 à 10 en grande finale », de relater Steve Brown.

Par ailleurs, les organisateurs avaient donné au président-fondateur du Tournoi en 2012 et grand passionné de baseball, Denis Lamontagne, le mandat d’effectuer le lancer protocolaire lors du match d’ouverture officielle : « Il nous a rendu visite, lui ainsi que plusieurs invités d’honneur, dont la mairesse, Suzanne Roy, et le député de Verchères, Stéphane Bergeron. »

Une autre première

M. Brown a mentionné que l’événement de cette année avait été le « théâtre de premières tout au long de la semaine ». Au cours de la soirée du vendredi 29 juin, deux organisations entièrement féminines, les Ladies Draveurs de Trois-Rivières et les Tigresses de Drummondville, se sont disputé la victoire pour la première fois de l’histoire de l’événement annuel. Les filles de Trois-Rivières ont écrasé leurs rivales par un résultat de 20 à 7.

« Avec les années, le tournoi s’est taillé une bonne réputation, et plusieurs des meilleures équipes du Québec souhaitent y participer, de là le niveau de compétition très élevé! », poursuit M. Brown.

Steve Brown profite de l’occasion pour remercier les partenaires, « qui nous permettent de maintenir ce tournoi parmi les plus courus au Québec », les bénévoles et la Ville de Sainte-Julie, qui offre la chance de « présenter ce tournoi sur des installations de grande qualité appréciées de tous les participants ».

QUESTION AUX LECTEURS :

Avez-vous assisté au Tournoi peewee Gaston-Nicole?

Leave a Reply

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des