Une pétition contre les chiens au mont Saint-Bruno

Par Marianne Julien
Une pétition contre les chiens au mont Saint-Bruno
Les signataires croient que les chiens nuiront à la conservation du parc national. (Photo : Archives)

Des citoyens de Saint-Bruno font circuler une pétition contre l’autorisation des chiens dans le parc national du Mont-Saint-Bruno dès le 17 mai.

Ramon Vitesse, l’initiateur de cette pétition, fréquente régulièrement le parc national pour s’y promener, et ne désire par voir les chiens prendre d’assaut la montagne. « Quand j’ai vu les nouveaux panneaux être installés, j’ai commencé à sentir la soupe chaude et j’ai parlé à plusieurs personnes, raconte-t-il. En rencontrant les gens, je me suis aperçu que ce n’est pas tout le monde qui voit ça d’un bon œil, des gens ont déjà vécu des agressions avec des chiens et en ont peur. »

À ce jour, cette pétition a rejoint 150 personnes. Cent cinquante signataires qui, en plus de craindre pour la sécurité, croient que la présence des chiens sera nocive pour la biodiversité. « C’est un parc de conservation, donc les jappements, les pipis des chiens, etc., vont faire fuir la faune et cela compromet sa survie. »

Ramon Vitesse soutient que le parc national subit déjà beaucoup de pression pour la conservation de la nature, étant donné qu’il reçoit le plus grand nombre de visiteurs par année, soit près d’un million, et qu’il est le plus petit parc national de la Sépaq : « C’est sans parler des changements climatiques, de la surpopulation de chevreuils, etc. »

Les signataires affirment aussi que les propriétaires de chiens ne sont pas assez responsables pour amener leur animal : « Ce n’est pas tout le monde qui va tenir son chien en laisse ou qui ramassera ses excréments et on pense que ça va être dommageable pour l’environnement. »

« C’est fantaisiste de penser que tout va bien aller. » – Ramon Vitesse

Ramon Vitesse ajoute : « C’est sûr qu’il y a de bons propriétaires et de bons chiens, mais c’est fantaisiste de penser que tout va bien aller. »

Ces gens demandent donc à la Sépaq que les chiens ne soient pas admis à Saint-Bruno, comme dans les parcs nationaux d’Anticosti et de l’Île-Bonaventure-et-du-Rocher-Percé. « Le parc serait juste la troisième exception », rationalise l’auteur de la pétition.

Plus de surveillance ?

Les signataires se diraient d’ailleurs plus rassurés s’ils savaient que la Sépaq renforçait la surveillance, mais ils en doutent. « Avant que ce soit permis, les gens rentraient avec leur chien pareil et les règlements n’étaient pas appliqués, la Sépaq est inactive », déplore Ramon Vitesse.

Toutefois, Simon Boivin, responsable des relations avec les médias de la Sépaq, prévient que la réglementation sera renforcée : « La présence des chiens sera autorisée dans le parc national du Mont-Saint-Bruno uniquement sous certaines conditions et dans certains sentiers. La Sépaq se réserve le droit d’apporter des ajustements si elle constate un relâchement dans le suivi des règles. Une surveillance sera assurée. »

Il rappelle également les principales règles, comme quoi le chien doit demeurer dans les endroits autorisés en tout temps, il doit être tenu en laisse, d’une longueur maximale de trois mètres, et sous surveillance en tout temps, le propriétaire doit ramasser les déjections de son animal et en disposer de façon hygiénique. Il ajoute que le chien qui aboie, qui hurle ou qui nuit au bien-être, à la quiétude et à la sécurité des autres visiteurs n’est pas toléré.

Il avance aussi que « la Sépaq fait toujours preuve d’écoute à l’égard des commentaires formulés par les visiteurs, comme elle l’a fait à travers de nombreux sondages dans le cadre de son projet-pilote sur l’accès des chiens aux parcs nationaux ».

Des gens qui ont hâte

En contrepartie, plusieurs personnes sont ravies de savoir qu’elles pourront amener leur animal de compagnie à la montagne avec elles. « J’aimerais vraiment amener mon chien avec moi quand je vais marcher au Mont-Saint-Bruno », avait témoigné Nathalie Bordeleau au journal Les Versants lors de l’annonce de la mesure l’automne dernier. À la suite de cette nouvelle, des dizaines de personnes ont manifesté leur enchantement.

Bien que la mesure entre en vigueur dès demain, la pétition ne sera remise que d’ici environ deux semaines, « le temps de laisser les gens voir la réalité et s’apercevoir que l’enjeu est grand », de conclure Ramon Vitesse.

Le lien de la pétition: https://www.petitions24.net/interdiction_chiens_sepaq_st-bruno?a=2

Partager cet article

4
Laisser un commentaire

avatar
3 Comment threads
1 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
4 Comment authors
J. ValoisPierre GuertinJulie BrunetDanielle Leblanc Recent comment authors
  S'inscrire  
plus récents plus anciens plus de votes
Me notifier des
Danielle Leblanc
Guest
Danielle Leblanc

Bonjour, j’ai été propriétaire d’un beau Labrador pendant 8 ans, malheureusement je ne pouvais pas l’amener dans le parc car c’était défendu. Quelle belle nouvelle de pouvoir enfin amener son chien dans la montagne. Lorsque je me promène dans le parc, je suis tellement heureuse de voir enfin des chiens et leur maître. Savez-vous que partout au Canada et aux Etats-Unis on peut amener nos chiens en laisse. Pourquoi au Québec, on devrait les défendre, on est capable d’être responsable. Oui, il y aura toujours des exceptions mais la majorité savent comment s’occuper de leurs animaux. Donc, on ne devrait… Lire plus »

Julie Brunet
Guest
Julie Brunet

Je suis dans la région depuis quelques années, j’ai toujours eu un chien et c’est un membre à part entière de ma famille. J’ai été très déçu, en arrivant ici, de constater à quel point ce n’était pas évident d’avoir un chien, j’ai eu de la difficulté à me trouver un logement et même dans les petits parcs municipaux je n’avais même pas le droit de le traverser avec mon chien en laisse. Je sais qu’il a malheureusement des gens qui manquent de savoir vivre avec leur animal, mais nous on paye toujours pour cette minorité. J’étais tellement contente de… Lire plus »

Pierre Guertin
Guest
Pierre Guertin

Aujourd’hui, en faisant mon jogging dans le parc, j’ai croisé marchant côte-à- côte, 3 personnes qui tenaient en laisse convenablement chacun un chien…….un husky et 2 dobermans. Connaissant la dangerosité de ces races, malgré mes 6 pieds et mes 200 lbs, je n’ai pas apprécié la sensation de crainte qui m’a envahie, particulièrement à leur hauteur. Je me suis demandé comment les dames qui connaissent la dangerosité de ces races se sentent lorsqu’ils croisent de telles bêtes ……..Je n’avais pas imaginé que le changement de règlement me ferait vivre de telle émotion !! Maintenant, à chaque sortie dans le parc,… Lire plus »

J. Valois
Guest
J. Valois

Je ne fréquente plus le parc pour les raisons que M. Guertin évoque. J’avais l’habitude de m’y promener seule tous les week-ends pour me ressourcer, m’y sentant en sécurité. Ce n’est plus possible pour moi. ( je suis loin de faire 6 pieds). Mes expériences antérieures de promenades (dans des lieux où des chiens sont autorisés) m’ ont démontré qu’ on ne pouvait pas faire confiance à nombre de propriétaires de chiens. Plus d’ une fois, des chiens sans laisse se sont précipités vers moi en aboyant alors que je ne faisais que marcher. J’ai peur maintenant. La faune du… Lire plus »