Une nouvelle bannière sera hissée

Photo de Frank Rodi
Par Frank Rodi
Une nouvelle bannière sera hissée
Les benjamines des Cougars de Saint-Bruno meilleures de leurs catégorie à la Classique hivernale de Châteauguay. (Photo : courtoisie)

École secondaire du Mont-Bruno

Les Cougars de Saint-Bruno ajoutent une bannière dans les hauteurs de l’École secondaire du Mont-Bruno. Les benjamines ont rapatrié la preuve de leur victoire à la Classique hivernale de Châteauguay, tenue du 22 au 24 novembre.

L’équipe benjamine de basketball des Cougars de Saint-Bruno a été la meilleure de sa catégorie, grâce à un gain de 50-30 sur ses adversaires au terme de la Classique hivernale de Châteauguay.

« Le début du match fut parfait! » – Alexandre Dumouchel

Les Cougars auront gagné toutes leurs rencontres préliminaires avant d’accéder à la grande finale benjamine, disputée contre le club local des Ravens de Châteauguay.

Mais avant d’affronter leurs compétitrices, une préparation s’imposait. « En tant qu’entraîneur, il faut être prudent lors d’une finale; l’adrénaline, la nervosité, la panique… tout peut arriver! » évoque l’instructeur, Alexandre Dumouchel. Patrick Keenan est son assistant.

La finale

Avant la partie ultime, MM. Dumouchel et Keenan ont parlé à leurs protégées afin de les calmer et de les rassurer. « Nous étions en territoire hostile contre l’équipe hôtesse… Le mot d’ordre était patience, discipline et intensité. Les filles ont respecté le plan de match en étant opportunistes et agressives », de commenter Alexandre Dumouchel.

Des discussions qui ont donné des résultats, semble-t-il, puisqu’à la suite du premier quart, les Cougars avaient déjà une confortable avance. « Après le premier quart, nous avions pratiquement mis le match hors de portée pour nos adversaires, avance M. Dumouchel. Nous avons su imposer le rythme de jeu et prendre une avance de 16 à 2. Le début du match fut parfait! »

Les Ravens ont connu des difficultés, car la défensive des Cougars était plus solide et intense. « Ce fut probablement un de nos meilleurs matchs de l’année! » ajoute l’entraîneur. À la mi-temps, les Cougars détenaient un coussin de 10 points. Avec un jeu discipliné, ainsi qu’une contribution de l’attaque comme de la défensive jusqu’au gain de 50 à 30, Alexandre Dumouchel qualifie l’ensemble de l’œuvre de « travail d’équipe ». Fièrement, il poursuit : «Nous ne sommes pas les plus grandes, mais j’ai un club qui travaille fort tout le temps, composé de filles très en forme, endurantes et résilientes; c’est gratifiant! »

Un parcours parfait

Au cours de son passage à Châteauguay, la troupe d’Alexandre Dumouchel et Patrick Keenan a connu un parcours parfait, enregistrant cinq gains en autant d’affrontements. Son premier match s’est soldé 74 à 10 face à l’École secondaire Gabrielle-Roy. Au cours de sa deuxième sortie, la formation montarvilloise a utilisé sa vitesse pour défaire l’adversité, MDJ LaSalle, par un score de 58-23. La troisième partie opposait les Cougars et les Ravens… ces mêmes athlètes qui allaient ensuite se croiser en finale. « L’ambiance était survoltée durant le match! À la mi-temps, nos opposantes menaient 22-20. En tant qu’entraîneur, j’ai profité du cinq minutes de pause de la mi-temps pour calmer les joueuses et tenter de resserrer la défensive. [Notre] deuxième demie fut parfaite défensivement et offensivement, malgré le “zoo” dans le gymnase », relate Alexandre Dumouchel. La défensive n’aura accordé que 12 points après la pause, contre 38 en faveur des Cougars, qui ont gagné 58 à 34. Avec sa présence en finale déjà acquise, c’est à un duel sans réel impact que les joueuses des Cougars se sont présentées le lendemain. Elles ont eu gain de cause 56 à 10 sur les Knights.

 

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des