Une marche pour le climat

Photo de Frank Rodi
Par Frank Rodi
Une marche pour le climat
Quelque 530 enfants de l'École primaire Mgr-Gilles-Gervais ont manifesté pour le climat. (Photo : Frank Jr Rodi)

École primaire Mgr-Gilles-Gervais

Quelque 530 enfants de l’École primaire Mgr-Gilles-Gervais, à Saint-Bruno-de-Montarville, ont marché dans les rues aujourd’hui, en guise de soutien à l’environnement.

Pendant que quelque 500 000 personnes se mobilisaient dans les rues de Montréal, l’École primaire Mgr-Gilles-Gervais a souligné la grande mobilisation en faveur du climat de ce vendredi 27 septembre à sa manière. Une initiative de la communauté des enseignants de l’établissement. « Nous souhaitions apporter notre contribution aussi. À Montréal, la commission scolaire a fait le choix de décréter une journée pédagogique à ses élèves pour qu’ils puissent se mobiliser, explique une enseignante rencontrée sur le parcours autour de l’établissement scolaire. Puisque ce n’était pas possible pour nous de participer à la grande Marche pour le climat à Montréal, nous avons décidé de la souligner à notre façon. »

« Nous ne pouvons pas être en désaccord avec le phénomène environnement. C’est une cause qui touche tout le monde. » – Nathalie Couillard

Elle souligne que les enfants sont conscients de la cause. « Dans le cours Éthique et culture religieuse (ECR), nous parlons de Greta [la militante écologiste Greta Thunberg, une jeune Suédoise qui était à Montréal vendredi dernier] et de sa démarche contre les changements climatiques. Avec les élèves, nous abordons aussi les gestes qu’ils peuvent poser pour l’environnement », ajoute l’enseignante.

Tout au long de la journée de vendredi, alors que simultanément se déroulait aussi la journée de photo de classe, tous les groupes de l’école, de la maternelle à la 6 année, se sont relayés afin de marcher au minimum 15 minutes. En tout, 531 enfants ont scandé des slogans pour la planète.

Des slogans et des messages

Quelques-uns se promenaient aussi avec des pancartes. Celles-ci n’arboraient pas le visage des candidats à la prochaine élection fédérale, mais bien des dessins et des messages d’espoir à caractère environnemental. Quelques exemples remarqués lors du passage du journal Les Versants : « Arrêtons le plastique », « On aime la planète, on prend soin de la planète », « Sauver la Terre », « J’aime ma Terre », « Sauvons notre climat! », « J’aime les dinos, mais je ne veux pas finir comme eux… ».

Un jeune garçon de année, accompagné par sa mère, avait une opinion plutôt pessimiste de la situation : « La planète est trop polluée et il faut toujours la sauver, sinon nous allons tous mourir. Les arbres meurent, les papillons meurent. Tout va mourir, peut-être aussi la planète. » En guise de petits gestes qu’il pose afin de préserver la planète, le garçon explique qu’il ramasse aussi les déchets lorsqu’il en voit.

Pour sa part, la directrice de l’École Mgr-Gilles-Gervais, Nathalie Couillard, que le journal a croisée sur le parcours, rappelle que cette marche était l’initiative du groupe d’enseignants, « qui souhaitait apporter sa contribution ». La direction a endossé la cause. Elle poursuit : « Ils ont réussi à établir un agenda pour les marches malgré la journée photo, sans conflit d’horaires pour aucun groupe. Nous ne pouvons pas être en désaccord avec le phénomène environnement. C’est une cause qui touche tout le monde. Chaque fois que l’occasion se présente de démontrer notre intérêt, notre école est proactive, constate la directrice, qui rappelle l’implication, chaque année, de la brigade verte. Nos jeunes sont déjà conscientisés. »

Des activités à l’intérieur de l’École secondaire du Mont-Bruno

De son côté, la direction de l’École secondaire du Mont-Bruno a organisé une activité à l’intérieur de l’école qui permettait aux étudiants de s’impliquer à leur façon. Le 27 septembre, les élèves étaient conviés à venir exprimer leurs préoccupations et leurs souhaits sur une murale collective. Ils étaient aussi invités à porter du vert pour manifester leur solidarité envers le mouvement pour le climat. Le 27 septembre a donc été une journée couleur à l’École secondaire du Mont-Bruno, alors que normalement, les jeunes endossent l’uniforme. Enfin, ils étaient encouragés à préparer un dîner « zéro déchet » et, à l’heure du midi, le film La Terre vue du cœur a été projeté à l’agora.

Par ailleurs, des marches ont également eu lieu sur le territoire de Saint-Basile-le-Grand. En effet, les enfants et enseignants des écoles Jacques-Rocheleau et de la Chanterelle sont sortis dans les rues pour se mobiliser en faveur de l’environnement.

QUESTION AUX LECTEURS :

Est-ce que vous parlez avec vos enfants de changements climatiques?

Partager cet article

1
Laisser un commentaire

avatar
1 Comment threads
0 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
1 Comment authors
Madeleine Leblanc Senecal Recent comment authors
  S'inscrire  
plus récents plus anciens plus de votes
Me notifier des
Madeleine Leblanc Senecal
Guest
Madeleine Leblanc Senecal

Bravo aux élèves et aux enseignants de l’école Gilles Gervais. ❤️