Une Halloween avec conditions

Photo de Frank Rodi
Par Frank Rodi
Une Halloween avec conditions
L'Halloween aura bel et bien lieu. (Photo : archives)

Un 31 octobre différent

À deux semaines d’avis, le gouvernement du Québec a donné son accord pour la tenue d’une récolte de bonbons le 31 octobre prochain. Par contre, il y aura des règles à respecter.

Le premier ministre duQuébec, François Legault, a finalement accordé, le 15 octobre, la possibilité de distribuer et de récolter des friandises. Certaines villes de la région attendaient les directives de la santé publique avant de se mouiller, alors que d’autres, comme Saint-Bruno-de-Montarville, Otterburn Park et Rouyn-Noranda s’étaient déjà prononcées sur le sujet. Comme le gouvernement a donné son aval, les villes lui ont emboîté le pas.

Cependant, pour que la traditionnelle collecte de bonbons puisse se dérouler cette année, des conditions devront être respectées. Il ne sera pas possible de passer l’Halloween avec ses amis, mais seulement avec les personnes demeurant sous le même toit, dans la même bulle familiale.

Pour la distribution des réglisses, des suçons, des gommes et autres caramels, il faudra le faire en respectant la distanciation de deux mètres. « L’idéal est de placer un panier avec les bonbons dans des sacs, de se garder une distance et de dire aux jeunes de se prendre un sac sans toucher aux autres », a illustré M. Legault. D’autres ont évoqué la possibilité de donner les bonbons au bout d’un bâton de hockey. Certains Québécois ont été créatifs avec des distributeurs dans un tuyau de deux mètres.

Les partys d’Halloween entre adultes sont toutefois interdits. Rappelons que cette année, le 31 octobre tombe un samedi.

La directrice de la santé publique de la Montérégie, la Dre Julie Loslier, a indiqué dans une capsule vidéo qu’il y avait plusieurs pratiques entourant l’Halloween qui pouvaient être réalisées. « L’année a été difficile pour les tout-petits. Décorons nos maisons! »

De son côté, l’administratrice en chef de la santé publique du Canada, Dre Theresa Tam, a mentionné avant le gouvernement du Québec que la collecte de bonbons de maison en maison pourrait avoir lieu en respectant trois mesures éprouvées de santé publique : la distanciation physique, le port du masque et le lavage régulier des mains.

Saint-Bruno-de-Montarville

Saint-Bruno se conforme aux consignes de la Direction de la santé publique quant à la collecte des friandises. Cependant, puisque 2020 n’est pas une année comme les autres, la Ville propose aussi différentes activités gratuites, et ce, afin de permettre aux familles de célébrer à la maison en sécurité. Concours de décorations, ateliers virtuels, spectacles virtuels en direct et interactifs et en différé, cinéma nuit d’horreur, recettes… seront notamment proposés, le tout dans le confort de votre foyer. Pour consulter la programmation Halloween de Saint-Bruno : https://stbruno.ca/halloween/. Le 6 octobre, le maire, Martin Murray, avait répondu au journal : « Nous privilégions et encourageons les Montarvillois à célébrer l’Halloween à la maison par des activités créatives et ludiques. »

Saint-Basile-le-Grand

Saint-Basile a réagi peu de temps après l’annonce de M. Legault, le 15 octobre. Déjà, la Municipalité avait répondu au journal qu’elle attendrait les recommandations de la santé publique avant de se prononcer sur le sujet. Dans un communiqué, la Municipalité demande à ses citoyens « de respecter les consignes établies par la santé publique concernant la fête de l’Halloween ». En plus des recommandations gouvernementales, Saint-Basile y va de sa liste de règles de base pour une collecte de bonbons en sécurité. Voici quelques conseils : trimbalez une lampe de poche, question d’y voir plus clair; marchez au lieu de courir et ne parcourez qu’un seul côté de la rue à la fois; traversez les rues aux intersections et respectez la signalisation routière; ne visitez pas les maisons dont les lumières sont éteintes; n’entrez pas dans les maisons et ne montez pas dans un véhicule avec un étranger; examinez les friandises recueillies en compagnie d’un adulte avant de les déguster. Par ailleurs, Saint-Basile n’a pas l’habitude d’organiser d’activités pour souligner l’Halloween.

Sainte-Julie

De son côté, Sainte-Julie a dévoilé le 16 octobre une série d’activités planifiées pour la soirée du 31. « L’Halloween sera différente, comme la plupart des grandes fêtes en 2020, commente la mairesse, Suzanne Roy. Même si le traditionnel porte-à-porte peut avoir lieu tout en étant modifié, nous souhaitions offrir des solutions différentes. » Ainsi, Sainte-Julie propose la Traverse de l’épouvante, un parcours à faire en voiture pour y admirer différents tableaux animés. « Des bénévoles déguisés, des animateurs et des professionnels bonifieront le trajet, dont l’entrée sera derrière l’école secondaire par le boulevard N.-P.-Lapierre. » La traversée dure quelque cinq minutes et les occupants des véhicules, tous de la même bulle familiale, pourront se divertir en observant les animations par les fenêtres. Un sac de bonbons leur sera remis à la fin du trajet. L’activité est gratuite et se déroulera de 16 h 30 à 21 h. Pour des raisons de sécurité et de gestion de l’attente, les citoyens doivent s’inscrire sur le site de la Ville à compter du 20 octobre. Enfin, les citoyens qui souhaitent se déguiser et participer à l’activité en tant que bénévoles peuvent contacter le Service des loisirs à l’adresse loisirs@ville.sainte-julie.qc.ca ou au 450 922-7122.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires