Une évaluation plus élevée de 386 000 $

Photo de Frank Rodi
Par Frank Rodi
Une évaluation plus élevée de 386 000 $
C’est au parc Quincy-sous-Sénart que seront aménagés les nouveaux jeux d’eau à Saint-Bruno-de-Montarville. (Photo : Frank Jr Rodi)

Jeux d’eau au parc Quincy-sous-Sénart

Parmi tous les projets de son Programme triennal d’immobilisations 2021-2022-2023, voté le 20 octobre en assemblée extraordinaire, Saint-Bruno-de-Montarville prévoit notamment la mise en place d’un deuxième jeu d’eau sur son territoire. La Ville veut aménager cette nouvelle attraction au parc Quincy-sous-Sénart, dans le district 4.

Dans ce Programme triennal d’immobilisations (PTI) 2021-2022-2023, les dépenses d’investissements prévues pour les jeux d’eau du parc Quincy-sous-Sénart sont évaluées à 686 000 $.

Ce qui en ferait l’installation la plus dispendieuse de tous les jeux d’eau du territoire de Saint-Bruno-de-Montarville, Saint-Basile-le-Grand et Sainte-Julie.

Actuellement, c’est au parc Joseph-Véronneau, à Sainte-Julie, que se retrouvent les jeux d’eau les plus coûteux. Ils ont été installés en 2018 pour une somme de 417 410 $.

Or, lorsque l’on compare le projet cette année à celui qui était inscrit au PTI 2020-2021-2022, voté l’année dernière, il y a une différence de quelque 380 000 $. Les jeux d’eau du parc Quincy-sous-Sénart du PTI précédent étaient estimés à 300 000 $. Une dépense de 50 000 $ était aussi prévue en 2020 pour les plans et devis. La réalisation des travaux est envisagée pour 2021. Ces jeux d’eau bonifieraient le module de jeux installé dans ce parc, et qui date de 2001.

686 000 $

C’est la somme estimée au PTI 2021-2022-2023 pour les jeux d’eau du parc Quincy-sous-Sénart.

Quand on questionne la Ville sur la différence de coûts entre les deux PTI, les services du Génie et des Loisirs expliquent que le projet initial comportait la fourniture et l’installation des jeux d’eau seulement; cette évaluation se basait sur une soumission budgétaire obtenue d’un fournisseur. « Le concept d’aménagement n’était pas encore réalisé à cette étape d’avant-projet. Il n’était donc pas possible d’évaluer les travaux autres que ceux des modules de jeux. »

Dans l’évaluation actuelle de 686 000 $, les jeux d’eau, mais aussi le mobilier, de même qu’un bâtiment de services avec une salle de bain à accessibilité universelle sont inclus.

Mentionnons qu’un PTI est une projection de la Municipalité sur les projets à financer au cours des trois années subséquentes, marquant ainsi les priorités que la Ville compte établir. Un PTI ne garantit pas la réalisation des projets mentionnés. Cet outil de planification demeure néanmoins une référence importante pour la Municipalité, qui la consultera pour cibler ses objectifs annuels. Les projets peuvent être modifiés en cours de route, puisque le PTI est un « tableau de bord » qui s’ajuste selon les défis, les besoins et les imprévus. Les projets seront soumis au conseil municipal pour approbation.

L’année dernière, dans la présentation de ses projets, la Municipalité mentionnait : « Nous avons seulement des jeux d’eau au parc des Aviateurs, ce qui crée un très grand achalandage dans ce parc. Garderies, camps de jour et citoyens s’y retrouvent souvent en grand nombre et doivent partager les installations. Afin de mieux desservir les citoyens de la ville et de permettre une diminution de l’achalandage des jeux d’eau du parc des Aviateurs, qui sont très utilisés, nous pensons qu’un deuxième site serait très intéressant. »

Saint-Bruno-de-Montarville plaide pour le parc Quincy-sous-Sénart, sur la rue Pease (le parc derrière l’ancienne gare), parce qu’il est à « bonne distance du parc des Aviateurs, éloigné des maisons (bruit) et [d’une] bonne dimension pour accueillir les jeux d’eau ».

Entre les deux parcs, il y a une distance de 2,5 km, un trajet qui se parcourt en près de 30 minutes à pied et en 6 minutes en voiture.

Il faut souligner également que l’endroit est localisé du même côté de la route 116 que le site du parc des Aviateurs. Une décision qui laisse les jeunes familles du Sud-116 sans installation de jeux d’eau pour les parcs des Grands-Étangs, Élizabeth-Lochtie et Jacques-Rousseau.

« Le concept étant maintenant rendu à l’étape finale, les estimations seront alors plus appropriées aux travaux adaptés au parc Quincy-sous-Sénart, incluant les bonnes dimensions des dalles pour les aires de jeux et de repos, le bâtiment de service, les aménagements requis autour des aires de jeux et divers accès (accès, trottoirs) », d’ajouter les services du Génie et des Loisirs.

L’ensemble fera l’objet d’un règlement d’emprunt représentant la valeur du projet avec les honoraires professionnels, les contingences et les frais de financement qui s’ajouteront.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires