Une deuxième fonction à l’église?

Une deuxième fonction à l’église?

À la suite de travaux, l’église de Saint-Basile-le-Grand pourrait accueillir des spectacles, pièces de théâtre, expositions. (Photo : archives)

Saint-Basile-le-Grand

Le Programme triennal d’immobilisations 2018-2019 de la Ville de Saint-Basile-le-Grand prévoit une salle multifonctionnelle à l’église.

Adopté par la municipalité de Saint-Basile-le-Grand le 18 décembre dernier, le Programme triennal d’immobilisations (PTI) 2018-2020 annonce les travaux d’une salle multifonctionnelle à l’église. Une somme de 200 000 $ est prévue en 2019 pour ces rénovations. Un montant de 400 000 $ est également au programme pour 2020.

Ce qui a conduit M. Beaudoin, un citoyen qui assiste fréquemment aux assemblées, à questionner les élus : « Est-ce que la Ville veut acheter l’église? »

Rappelons qu’en mars 2017, à la suite du dévoilement des votes les plus populaires du 3 budget participatif, la Ville de Saint-Basile-le-Grand avait pris la décision de ne pas aller de l’avant avec le projet gagnant. Le choix de la population consistait en l’aménagement d’une salle communautaire à l’étage supérieur de la sacristie. Le projet de 180 000 $ avait été présenté par la fabrique et appuyé par la Société d’histoire de Saint-Basile-le-Grand.

À l’époque, le directeur général de Saint-Basile-le-Grand, Jean-Marie Beaupré, avait répondu qu’il s’agissait d’un « projet qui, après vérifications du point de vue légal, était délicat ». L’idée du processus de budget participatif est que la municipalité investisse pour le bien et le service de l’ensemble de ses citoyens, par exemple avec la place des Générations (la place publique aménagée devant l’église). « Un local que la fabrique pourrait utiliser, je présume, pour elle ou pour de la location, c’est différent et il y a un aspect légal à respecter », avait précisé Jean-Marie Beaupré.

Accueillir des activités culturelles

Or, la salle multifonctionnelle de l’église inscrite au PTI 2018-2020 est une tout autre chose, selon ce que le journal Les Versants a appris. « Il y a eu des échanges entre la Ville et la paroisse afin d’utiliser la grande salle de l’église pour des activités culturelles », explique le conseiller municipal Richard Pelletier. Rappelons qu’en octobre dernier, un concert-bénéfice de chanson et poésie, au profit de la paroisse, avait eu lieu à l’intérieur de l’église.

« Est-ce que la Ville veut acheter l’église? » – Léo Beaudoin

Les discussions, selon l’élu, auraient été amorcées sous l’ancien conseil municipal. « Nous n’allons pas annuler des décisions antérieures, c’est pour cette raison que nous entendons poursuivre les pourparlers. »

Ce que confirme le président de l’assemblée de fabrique, Gilles Drapeau : « Ce sont des échanges qui se sont entamés avant même que je devienne président de la fabrique, à la suite de la décision de la Ville de ne pas contribuer au projet du budget participatif. »

À l’époque de cette prise de position de la municipalité, la présidente de la fabrique était Josée LaForest, aujourd’hui conseillère municipale.

 

Le projet est encore à l’étape des discussions et des intentions, mais l’idée serait d’adapter l’espace pour en faire une salle multifonctionnelle, tout en conservant la fonction première de l’église et l’aspect patrimonial des lieux. « Nous n’allons pas tout défigurer », prévient Richard Pelletier, également président de la Société d’histoire de Saint-Basile-le-Grand.

Il serait plutôt question de revoir la sonorisation (acoustique), l’éclairage, la disposition des sièges, voire lIIe plancher et, peut-être, la climatisation, « ce qui hausserait les coûts », admet M. Pelletier. Adapter l’endroit pour les personnes à mobilité réduite serait aussi dans les intentions. « Quel type d’aménagement souhaitons-nous pour la présentation de spectacles, d’expositions, de pièces de théâtre, même peut-être de la Soirée Harpe et poésie? C’est un projet qu’il reste à définir, à raffiner », explique M. Pelletier.

Gilles Drapeau émet un bémol : l’église ne sera pas transformée en une salle de spectacles. « La Ville aime bien se servir de l’église pour organiser quelques activités : les Dimanches sur le parvis, le Marché champêtre de Noël… Il ne s’agirait pas d’une salle de spectacles, mais d’une salle communautaire. » Il rappelle que les pourparlers sont encore à l’étape de la vision. L’objectif étant autant pour la Ville que pour la paroisse de présenter des activités à l’intérieur.

L’offre d’activités à l’église a-t-elle pour but de libérer le Centre civique Bernard-Gagnon? « C’est l’effet que ça aura, mais ce n’est pas l’objectif. Saint-Basile n’a pas de salle de spectacles, et les sommes seraient trop importantes pour en bâtir une. Le Centre civique n’est pas vraiment conçu pour accueillir des musiciens. Mais c’est ce que nous avons de mieux », concède Richard Pelletier.

Enfin, selon le président de la fabrique, les paroissiens verront d’un bon œil ce projet. « Nous n’avons pas encore consulté la communauté sur le sujet. C’est pourquoi j’aurais voulu rester discret encore quelque temps. Nous en parlons parfois à l’occasion. D’après moi, ils réagiront bien : c’est une façon d’assurer une continuité au patrimoine et de soutenir l’église », d’ajouter M. Drapeau.

QUESTION AUX LECTEURS :

Que pensez-vous de ce projet?