Une carte pour une collecte plus simple

Photo de Frank Rodi
Par Frank Rodi
Une carte pour une collecte plus simple
Un aperçu de la carte interactive représentant les inscriptions à Saint-Basile-le-Grand. (Photo : capture d’écran)

Halloween

Une jeune femme de Saint-Basile-le-Grand, Sarah Jolicoeur, lance une initiative dans le cadre de la fête d’Halloween : une carte interactive des municipalités du Québec sur laquelle sont désignées les maisons qui offriront des friandises le 31 octobre, et d’autres qui n’ouvriront pas leur porte.

D’abord un projet destiné uniquement aux Grandbasilois, l’idée de Sarah Jolicoeur a fait du chemin et s’est bonifiée à l’ensemble de la province.

« C’est vraiment une idée spontanée qui m’est venue pour l’Halloween. » – Sarah Jolicoeur

Sur sa page Facebook, l’adepte de courses à obstacles explique la raison derrière son projet : « Ceci a pour but d’éviter aux familles de marcher de grandes distances sans trouver de maisons « allumées ». Faisant partie des personnes qui donnent des bonbons, mais étant dans un coin isolé où peu de familles résident, je me demandais comment m’assurer que les familles savent que je suis là. C’est donc à cela que servira la liste. »

Qu’est-ce que ça vous procure de réaliser ce projet personnel?

« C’est sûr que mon but premier était simplement de faire savoir aux autres citoyens de Saint-Basile-le-Grand que j’allais donner des bonbons, puisque ma maison n’est pas beaucoup décorée et que j’avais peur que les gens ne passent pas sur ma rue. Par la suite, je me suis sentie comme investie d’une mission d’aider les autres personnes à pouvoir faire de même. Je suis en semaine de relâche la semaine prochaine [cette semaine]. Donc, je me suis dit que j’aurais le temps de m’en occuper et que je rendrais service aux familles avec de jeunes enfants qui ont une endurance limitée. »

S’agit-il d’un projet scolaire sur lequel vous travaillez?

« Absolument pas! »

D’ailleurs, qu’en est-il de vos études?

« Je suis étudiante au HEC Montréal en administration des affaires. J’entame ma troisième session au baccalauréat, en mode virtuel, bien évidemment. »

Vous avez recensé plus de 350 maisons, dont quelque 80 à Saint-Basile-le-Grand. Que représente pour vous cet engouement de la part de vos concitoyens?

« Ça me fait chaud au cœur, vraiment! Je suis heureuse de rendre service aux citoyens du Québec. »

Êtes-vous seule dans cette initiative, parce que ça semble une tâche colossale (4000 maisons traitées sur 5200 demandes)?

Je suis celle qui a lancé le projet et je m’occupe de tout. Par contre, j’ai comme alliée Annie Côté, l’administratrice de la page Facebook « Résilience », qui compte plus de 330 000 membres. Elle m’autorise à publier mon initiative sur la page et m’appuie dans mes démarches. Pour ce qui est de la gestion des formulaires, je passe le plus clair de mon temps à m’en occuper, mais mon copain vient donner un coup de pouce de temps en temps. »

En tant qu’athlète à la course, trouvez-vous paradoxal de lancer une initiative qui évitera aux jeunes et à leurs parents de marcher et faire de l’exercice?

« Non, je ne trouve pas cela paradoxal, car les conditions météo de l’Halloween sont rarement plaisantes; et un enfant qui n’a plus envie de marcher devient désagréable à supporter. Les enfants plus vieux peuvent comprendre l’idée de faire de l’exercice, mais pas les plus jeunes. »

Votre projet aurait-il pu devenir une application mobile à télécharger?

« Fort probablement, oui, mais je dois avouer que je trouve qu’il y a déjà assez d’applications dans ce monde et je ne voyais pas l’avantage d’en faire une application. »

Quel est votre objectif avec cette idée? Pourrait-elle se poursuivre ou se développer au-delà de l’Halloween, par exemple pour un autre concept?

« Non, c’est vraiment une idée spontanée qui m’est venue pour l’Halloween. Je n’ai pas prévu créer d’autres initiatives du genre à court terme. »

L’Halloween, pour vous?

« J’ai toujours adoré me déguiser. Chaque année, je pense à mon costume dès l’été! »

Il est possible d’inscrire sa maison sur ce lien : https://forms.gle/jnVgyAk1AkTaHj1D7, puis d’avoir un aperçu de toutes les autres et du travail de Sarah Jolicoeur, ici : https://docs.google.com/document/d/1i6Hi3JzlaeD2mRs1zfPX7BR1g-mRB8egIkpmMbkhL7A/edit?usp=sharing. La carte de Saint-Basile-le-Grand est la plus complète au moment d’écrire ces lignes, avec plus de 80 inscriptions. Trois adresses sont visibles sur la carte de Saint-Bruno et 27 à Sainte-Julie.

Beaucoup d’adresses ne sont pas encore dans les cartes. Les maisons indiquées en vert distribuent des bonbons et celles représentées en rouge ne participent pas à la collecte.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires