Une camionnette gratuite pour la matière résiduelle

Une camionnette gratuite pour la matière résiduelle
La Ville de Saint-Bruno-de-Montarville prête une camionnette à ses citoyens pour qu’ils puissent apporter leurs surplus de résidus verts à l’écocentre. (Photo : Cybèle Olivier)

Saint-Bruno-de-Montarville

La Ville de Saint-Bruno prête désormais une camionnette aux citoyens afin qu’ils puissent apporter plus facilement leurs surplus de résidus verts à l’écocentre.

Un texte de Cybèle Olivier

Lors de l’implantation de la collecte des matières organiques en janvier, la Ville de Saint-Bruno a misé sur le bac brun et sur l’herbicyclage pour supprimer les collectes de résidus verts durant la période estivale (mi-mai à la fin septembre). Mais les six collectes de résidus verts n’étaient pas suffisantes pour accommoder la population. Nombreux sont ceux qui sont restés encombrés par des sacs de feuillages non récupérés.

« Ce qu’on veut, c’est faciliter la vie aux citoyens et se concentrer sur une économie de partage des véhicules. » -Isabelle Bérubé

Bien que la Ville ait reconnu qu’une amélioration de son service était nécessaire, elle n’était pas en mesure de modifier son calendrier de collectes, déjà établi pour 2019. « Les collectes seront à nouveau modifiées en 2020 pour s’adapter, parce qu’il y a eu énormément de feuilles ramassées plus tard que la dernière collecte. Clairement, l’an prochain, il faudra en ajouter. »

En attendant les quelques mois qui nous séparent de l’année 2020, un nouveau service est à la disposition des Montarvillois afin qu’ils ne restent pas encombrés. La Municipalité a donc mis sur pied un projet-pilote de prêt d’une camionnette (type pick-up) pour la période du 24 juillet au 31 octobre 2019.

« On s’est buté au fait que les gens n’ont pas les moyens de transport pour se débarrasser de leurs résidus. Ils craignent de salir leurs véhicules et parfois les matériaux sont trop gros pour leur voiture, a lancé au journal Isabelle Bérubé, conseillère du district 5 et responsable en environnement. Ce qu’on veut, c’est faciliter la vie aux citoyens et se concentrer sur une économie de partage des véhicules. »

La conseillère n’a pu confirmer au journal si l’idée venait de la municipalité voisine, Sainte-Julie, avec leur récent projet de mobilité partagée. Elle a toutefois mentionné que « c’est une bonne idée que la municipalité a eue ».

Objectifs

Isabelle Bérubé confiait que le véhicule de prêt a été réservé de nombreuses fois depuis sa mise en circulation, le 24 juillet dernier. « On va voir s’il y a un réel besoin. Ça marche beaucoup depuis que c’est mis en place et la demande semble là. Avec le projet, on pourra valider si l’idée est bonne, et si ça ne répond pas à un besoin, on va simplement l’enlever. »

Bien que l’environnement soit une préoccupation pour la Ville, celle-ci ne peut toujours pas offrir une camionnette électrique aux Montarvillois. « Il n’y a pas encore de modèles disponibles sur le plan électrique, mais c’est certain qu’il faut tendre à électrifier notre parc de véhicules. Une réflexion est d’ailleurs faite depuis plusieurs années à cet effet. »

Pour réserver

La camionnette est disponible, sur réservation, du lundi au jeudi non férié de 16 h à 17 h 30 et les vendredis, samedis, dimanches et jours fériés de 13 h à 17 h 30 pour une durée maximale de 90 minutes. Pour réserver, il suffit de téléphoner au 450 645-2960 du lundi au vendredi entre 7 h 30 et 16 h 30. Les citoyens n’ont ensuite qu’à se présenter au comptoir de l’écocentre (600, rue Sagard) pour prendre possession du véhicule à la date et à l’heure prévue.

QUESTION AUX LECTEURS : Ferez-vous usage de la nouvelle camionnette?

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des