Une biographie de Charles Hamelin

Photo de Frank Rodi
Par Frank Rodi
Une biographie de Charles Hamelin
Le patineur de vitesse Charles Hamelin. (Photo : Frank Jr Rodi)

Charles Hamelin, le patineur de vitesse courte piste maintenant à la retraite, a une biographie qui raconte son histoire, Mission accomplie. Entrevue avec un champion.

C’est Charles Hamelin qui a eu l’idée d’une biographie. « Je ne suis pas un grand lecteur dans la vie. Mais j’aime lire les biographies des sportifs », amorce Charles Hamelin, en entrevue avec Les Versants.

Le genre d’ouvrage qui lui permet d’apprendre à connaître la personne derrière ses succès. « Parfois, tout est beau. C’est l’image que l’on a. Mais quand on lit leur histoire, on se rend compte que le chemin par lequel ils sont passés, en dents de scie, en vallons, ce n’est jamais une ligne droite. Chacun prend un parcours différent. Mais ce qui demeure commun pour eux, c’est l’amour pour leur sport, l’esprit d’équipe, de croire en eux et le travail ardu. »

Le jour où il referme la biographie du tennisman André Agassi, Charles Hamelin se dit que sa vie à lui aussi mériterait d’être racontée dans un bouquin. Il se rend compte qu’il a, lui aussi, quelque chose à dire sur sa carrière d’athlète.

Retour en arrière

Ainsi, il s’installe dans des cafés et note dans des calepins des moments de son enfance, de sa jeunesse. « J’écrivais pendant des heures. Je mettais sur papier ce qui me revenait comme souvenirs. Comme ça, quand viendrait le temps de trouver un écrivain, cette partie-là serait déjà faite. »

Après avoir pris en note les grandes lignes de ses premières années, Charles Hamelin part à la recherche de quelqu’un qui pourrait se mettre à la tâche de raconter la vie du champion olympique. Il avait établi une liste de personnes, sur laquelle figurait le journaliste du Réseau des Sports et animateur de L’Antichambre, Luc Bellemare. Déjà, il existe un lien entre les deux. « À RDS, Luc a suivi ma carrière depuis mes premiers pas. Il a couvert les Jeux olympiques auxquels j’ai participé. Nous étions restés en contact. Avec lui, ç’a été facile de m’ouvrir à 100 % », explique le patineur de vitesse.

« J’aime lire les biographies des sportifs. » – Charles Hamelin

Ainsi commence l’aventure de la biographie pour Charles Hamelin. Une expérience qui s’étendra sur plusieurs mois. « Avec les notes que j’avais prises, Luc a su développer les sujets en allant gratter plus d’informations. Il a réussi à ajouter de la viande autour de l’os pour ma jeunesse et mon adolescence. Puis il a parlé à ma famille, à mes coéquipiers, à mes entraîneurs… Je lui ai donné accès à plus que juste moi. » Pour Charles Hamelin, ces tête-à-tête avec son biographe (ou ces discussions virtuelles) le pousseront à revenir en arrière sur plusieurs aspects de sa vie. Ces échanges forcent l’athlète à laisser transparaître ses émotions. À travers les rencontres, il y a eu des sourires, des fous rires, de la colère, des larmes… Dans la préface, par exemple, Charles Hamelin prévient le lecteur qu’il a connu plus d’échecs que de victoires dans sa carrière. Des défaites sportives, mais des revers personnels aussi. « Ce processus m’a permis de refermer des chapitres de ma vie qui n’étaient pas tout à fait fermés dans ma tête. »

Des hauts et des bas

Quand on lui demande quels ont été les passages les plus difficiles sur lesquels il a dû revenir, le père de famille évoque l’intimidation qu’il a subie à l’école, ses trois chutes pendant les Jeux de Sotchi, les décès, en quelques années d’intervalle, de ses grands-parents paternels, ainsi que la fin de sa relation avec la patineuse Marianne St-Gelais. Mais il y a tout de même des moments plus heureux dans Mission accomplie. Des chapitres que le sportif préfère par rapport à d’autres. « Il y a un moment dans l’écriture pendant lequel le livre se rédigeait en direct. J’étais en préparation pour mes derniers Jeux olympiques (Pékin). Je parlais avec Luc tous les deux jours, mais c’était du moment présent. Nous avons poursuivi ainsi jusqu’à la fin de ma carrière. Quand je relis ce bout-là, j’ai de grands moments d’émotions. C’est la fin d’une épopée. »

Dans sa préface, Charles Hamelin conseille aussi de « trouvez ce que vous aimez le plus dans la vie et foncez ». En entrevue, il corrobore ses paroles. « J’ai toujours aimé ce que j’ai fait. Malgré les difficultés. Pendant toute ma carrière, j’ai réussi à faire ce que j’ai voulu. J’ai arrêté quand j’ai bien voulu. J’ai fini ça en beauté, avec tout l’amour que j’ai pour mon sport. Je n’ai pas de regret. C’est ça, ma mission accomplie. »

Pour ses enfants

Papa une fois et bientôt une deuxième fois, Charles Hamelin se retrouve maintenant dans les librairies, sur la couverture d’un livre. La biographie pourrait-elle inspirer un réalisateur pour un film? « Si ça arrive, on va écouter. Mais je serais le premier surpris. En ce moment, je vis ma vie de famille à Saint-Lambert. Je me découvre en tant que gestionnaire. C’est beaucoup de défis. Pour l’instant, il y a la biographie, qui a été écrite aussi pour mes deux filles. Pour qu’elles sachent la vie que leur père a vécue. Le temps passe vite, et les souvenirs s’effacent… »

Mais les écrits restent.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires