Une aide financière de 187 000 $

Photo de Frank Rodi
Par Frank Rodi
Une aide financière de 187 000 $
Ce soutien financier permettra l’aménagement de bandes cyclables. (Photo : archives)

Transport actif à Saint-Bruno-de-Montarville

La députée de Montarville et ministre de la Culture et des Communications, Nathalie Roy, a annoncé, au nom du ministre des Transports, François Bonnardel, une aide financière de 186 740$ à la Ville de Saint-Bruno-de-Montarville. Ce soutien financier permettra l’aménagement de bandes cyclables sur la rue De Rigaud.

Accordé dans le cadre du Programme d’aide financière au développement des transports actifs dans les périmètres urbains (TAPU), cette somme servira à accroître la mise en place d’infrastructures de transports efficaces, non polluants, tout en encourageant la mobilité durable.

« Je me réjouis de l’aide octroyée pour le développement du transport actif à Saint-Bruno-de-Montarville, déclare la députée de Montarville, Nathalie Roy. Cette initiative permettra d’améliorer la qualité de vie de nos citoyens en bonifiant les choix de transports qui s’offrent à eux, tout en contribuant à la relance de notre économie locale. »

De son côté, le ministre Bonnardel a ajouté : « Notre gouvernement est fier de contribuer au développement de nouvelles infrastructures qui bénéficieront à l’ensemble de la population. Je suis certain que cet investissement encouragera plusieurs Québécois à adopter des modes de transports plus actifs. Cela aura des impacts favorables sur la qualité de vie de la population. »

Ce sont près de 33 M$ qui ont été accordés par le gouvernement pour les années de 2019 à 2021 à plus de 140 projets de transport actif. De nombreuses pistes cyclables pourront ainsi voir le jour partout au Québec.

Le TAPU

Le TAPU vise à accroître la part modale des déplacements actifs en milieu urbain et à réduire les émissions de gaz à effet de serre associées aux déplacements des personnes. Ce programme est doté d’une enveloppe budgétaire de 56 M$ jusqu’au 31 mars 2022. Il a pour objectifs de développer et améliorer des réseaux piétonniers et cyclables efficaces, sécuritaires, concurrentiels et complémentaires par rapport aux autres modes de transport en milieu urbain ainsi qu’améliorer la sécurité et la quiétude des piétons et des cyclistes afin de favoriser la marche et le vélo. Il est en lien direct avec la Politique de mobilité durable – 2030, notamment dans le cadre d’intervention du soutien aux municipalités dans l’adaptation des infrastructures de transport en milieu urbanisé au profit des transports actifs.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des