Une aide de 4,2 M$ à Trans-Herb E

Une aide de 4,2 M$ à Trans-Herb E
Karine Pomerleau dirige Trans-Herb E à Saint-Bruno-de-Montarville. (Photo : archives)

Trans-Herb E, une entreprise de Montarville, reçoit une aide de 4,2 M$ du gouvernement du Québec pour son projet d’innovation.

Le gouvernement du Québec accorde 4,2 millions de dollars à l’entreprise Trans-Herb E pour appuyer sa démarche de transformation numérique. La députée de Montarville et ministre de la Culture et des Communications, Nathalie Roy, en a fait l’annonce aujourd’hui au nom du ministre de l’Économie et de l’Innovation, Pierre Fitzgibbon.

« Trans-Herb E est reconnue comme un leader en Amérique du Nord en matière de thés de spécialité et compte parmi les entreprises qui font la fierté de la circonscription de Montarville. En plus d’exporter ses produits à travers le monde, elle représente un brillant exemple de repreneuriat familial de mère en fille », a souligné Mme Roy.

« Trans-Herb E est reconnue comme un leader en Amérique du Nord en matière de thés de spécialité et compte parmi les entreprises qui font la fierté de la circonscription de Montarville. » – Nathalie Roy

L’aide financière annoncée permettra au fabricant de Saint-Bruno-de-Montarville, qui se spécialise dans la transformation d’herbes et d’épices pour fabriquer des thés et tisanes (dont des gammes biologiques, équitables et reconnues comme produits de santé naturelle par Santé Canada), d’acquérir de nouveaux équipements innovants et d’automatiser certains processus de production. Pour ce faire, l’entreprise investira 7 millions.

L’entreprise s’est notamment dotée d’une chambre hyperbare, une technologie unique en Amérique du Nord qui permet de diminuer de plus de 80 % le temps de traitement au CO des matières premières pour le contrôle parasitaire. Cet atout important contribue à la croissance globale de l’entreprise, qui aura engendré la création de 14 emplois, de 2018 à 2020.

Pour se démarquer dans cette nouvelle ère numérique, les entreprises manufacturières doivent s’automatiser et investir dans les technologies. À Investissement Québec, nous sommes fiers d’appuyer Trans-Herb E dans son virage 4.0. Véritable leader du secteur de la transformation agroalimentaire, l’entreprise peut compter sur une solide équipe de direction possédant un sens inné pour l’innovation. Nous lui souhaitons une croissance des plus exceptionnelles », a indiqué dans un communiqué Guy LeBlanc, président-directeur général d’Investissement Québec

Le financement gouvernemental à Trans-Herb E est composé d’un prêt de 2,1 millions de dollars octroyé à même les fonds propres d’Investissement Québec et d’un prêt du même montant provenant du Fonds du développement économique. De plus, une somme de 12 000 $ a été octroyée par le ministère de l’Économie et de l’Innovation pour la réalisation d’un diagnostic et d’un plan numérique dans le cadre du programme Audit industrie 4.0.

Trans-Herb E

Dirigée par Karine Pomerleau, fille de la fondatrice Johanne Dion, Trans-Herb E commercialise des marques comme La CourTisane, Four O’Clock et S Sens. Il s’agit du plus grand important importateur canadien d’herbes et de thés équitables. (Source : Bureau de la députée de Montarville)

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des