Un succès pour la Grande vente de livres d’occasion

Photo de Frank Rodi
Par Frank Rodi
Un succès pour la Grande vente de livres d’occasion
Quelques-uns des bénévoles qui rendent cet événement possible. (Photo : Pierre Cyr)

La 11e Grande vente de livres d’occasion de la Société d’histoire de Saint-Basile-le-Grand a connu un autre succès. L’événement était de retour à l’aréna Jean-Rougeau, les 4 et 5 juin derniers.

Plus de 1000 personnes ont franchi les portes de l’endroit qui accueillait l’activité pendant cette fin de semaine. Environ 8000 bouquins et 1000 CD/DVD ont trouvé preneur lors de ce rendez-vous.

Un succès

Quand on lui demande si 1000 visiteurs représentent une bonne fin de semaine, le président de la Société d’histoire deSaint-Basile-le-Grand, Richard Pelletier, répond que la satisfaction vient du succès de la Grande vente de livres d’occasion « dans son ensemble ».

Après avoir précisé que la totalité des commentaires reçus étaient positifs, il ajoute : « Les gens avaient tous le sourire. On ne peut comparer le nombre de visiteurs d’une année à l’autre puisqu’on ne les compte pas. Il faudrait un bénévole dédié à ça; or, on a tellement à faire que l’on priorise d’autres tâches. »

« Au-delà des chiffres, l’événement démontre que le livre occupe encore une place de choix dans nos vies. » – Richard Pelletier

Les organisateurs estiment le nombre de curieux qui ont franchi les portes de l’aréna par le nombre de coupons de caisse, soit 622. « La grande majorité des gens qui passaient à la caisse étaient en couple ou, très souvent, en famille avec quelques enfants. Donc, de présumer que nous avons eu plus de 1000 visiteurs est réaliste, voire plutôt conservateur. Avec nos coupons, nous avons pu établir toutes sortes de statistiques qui serviront surtout à encore mieux planifier notre événement », explique M. Pelletier.

Au total, ce sont quelque 12 800 bouquins de tous genres et 4000 CD et DVD qui avaient été disposés sur des dizaines de tables pour que les visiteurs puissent facilement observer chaque titre offert. Chaque article était mis en vente à des prix oscillant entre 0,75 $ et 2 $.

Les friands de lecture avaient du choix: romans, bandes dessinées, albums jeunesse, bestsellers, guides de voyages et de cuisine, livres d’histoire, livres en anglais… tous bien identifiés sur les tables. Comme neufs, ces ouvrages attendaient seulement d’avoir une deuxième vie.

Richard Pelletier souligne : « Au-delà des chiffres, l’événement démontre que le livre occupe encore une place de choix dans nos vies. »

Un phénomène

Déjà tôt le samedi matin, des gens attendaient, à l’extérieur, l’ouverture des portes afin d’être parmi les premiers à dénicher quelques trouvailles.

Quelques jours avant la Grande vente de livres d’occasion, M. Pelletier insistait sur ce phénomène des citoyens qui se réunissent devant les portes avant l’ouverture : « On ne renouvelle pas l’inventaire entre samedi et dimanche. À l’ouverture, tiens-toi pas entre la porte et le coin livres jeunesse. Le train s’en vient! ».

L’ambiance était festive lors de cette 11e édition. « Nous avons accueilli des lecteurs de tous âges, commente Richard Pelletier. Avec des prix minimes comme les nôtres, les enfants viennent choisir leurs lectures à même leurs modestes économies. Les adultes se permettent de découvrir de nouveaux auteurs. »

Pour la Société d’histoire, ce grand succès est attribuable à deux choses : le groupe de bénévoles qui orchestre la Grande vente de livres d’occasion avant, pendant et après l’événement, et l’esprit de partage des citoyens, qui font don de leurs livres. Chaque semaine, des personnes se portent volontaires pour recueillir et transporter les livres, les sélectionner, les classer.

Don de livres

La population est invitée à faire don de livres tout au long de l’année. Les préparatifs de la vente de l’année prochaine sont déjà amorcés! Les bouquins peuvent être remis au comptoir de la bibliothèque Roland-LeBlanc pendant les heures d’ouverture. La paroisse, qui gère sa boutique Bric-à-Brac, offrant mille et un objets domestiques, recueille parfois des livres parmi les objets donnés et les remet à la Société d’histoire.

Pour le don d’une grande quantité de livres, prendre rendez-vous avec la Société d’histoire.

QUESTION AUX LECTEURS :

Quelle importance accordez-vous aux livres dans votre maison?

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires