Un rendez-vous adapté

Photo de Frank Rodi
Par Frank Rodi
Un rendez-vous adapté
L’auteure de Saint-Bruno-de-Montarville, Maryse Pagé. (Photo : archives)

Salon du livre de Montréal

Le Salon du livre de Montréal se déroule cette semaine, du 12 au 15 novembre. Cependant, très peu de nos auteurs participent à cette formule transformée, adaptée à la pandémie.

L’écrivaine Maryse Pagé, à qui l’on doit la récente biographie Woody Belfort : pourquoi marcher quand on peut voler?, prendra part au Salon du livre de Montréal. Toutefois, elle y sera pour faire la promotion de son roman Rap pour violoncelle seul, publié en février dernier chez Leméac Éditeur. « Les organisateurs du Salon du livre ont fait de très gros efforts pour présenter du contenu intéressant. Normalement, plusieurs maisons d’édition sont représentées dans divers kiosques. Ce n’est pas le cas cette année; c’est un Salon du livre différent », mentionne Maryse Pagé, qui souligne que sa présence a été rendue possible grâce à Leméac.

« Leméac Éditeur a pour habitude, chaque année, de proposer à ses auteurs de participer à cette grande fête du livre qu’est le Salon du livre de Montréal en rencontrant leurs lecteurs. La belle réception publique et critique du magnifique roman de Maryse Pagé imposait pour Leméac de [lui] donner la possibilité de pouvoir faire ces rencontres, au moins de façon virtuelle », nous répond le directeur des communications chez Leméac Éditeur, Francis Hermange.

« C’est un Salon du livre différent. » – Maryse Pagé

L’auteure de Saint-Bruno participera à une table ronde sur l’écriture jeunesse (L’écriture jeunesse? Parlons-en!) ce vendredi 13 novembre, à 10 h 30. Elle sera accompagnée de ses confrères Jean-François Sénéchal et Gabrielle Delamer. L’activité sera présentée en direct du Palais des congrès de Montréal. Puis elle fera des rencontres virtuelles sur la plateforme Web du Salon du livre, le samedi 14 novembre. À condition d’avoir acheté son livre grâce à un partenariat avec leslibraires.ca, elle sera disponible de 10 h à 12 h pour des rendez-vous en tête à tête virtuels avec ses lecteurs. « Alors que la collection Leméac jeunesse souligne ses dix années d’existence, cette table ronde sera l’occasion pour trois auteurs de parler de leur travail, des particularités de l’écriture jeunesse et de la relation avec leur jeune lectorat », résume Francis Hermange.

De son côté, le romancier Emmanuel Lauzon, qui se consacre depuis quelque temps à l’adaptation audio de son premier roman Pou-Ah!, ne sera pas de la célébration culturelle. Contacté par Les Versants, il déclare : « Pas pour moi! Pas de séances de dédicaces, donc pas de participation de mon côté. »

La romancière Éloïse Simoncelli-Bourque, qui nous a déjà offert Crachin et Poudreries, n’y sera pas cette année, tout comme la Montarvilloise qui a accouché de Promets-moi un printemps, Mélissa Perron. « Absolument rien, malheureusement… », nous dit-elle. À [sa] connaissance, la Grandbasiloise Rébecca Mathieu ne sera pas du Salon du livre de Montréal. Et ce, « même si j’aurais bien aimé », reconnaît l’auteure du roman Mémoire et compulsion.

Enfin, il y a l’écrivain Louis Émond, qui vient de publier un nouveau roman chez Soulières Éditeur avec Les ennemis invisibles. Questionné à propos de sa présence au Salon du livre de Montréal, le Montarvillois souligne qu’il ne participera pas à la version virtuelle de l’événement « puisque tout se fera à distance, bien entendu ». Il poursuit : « Je crains d’avoir beaucoup trop de mal à comprendre ce que l’on me dira, à cause de mon handicap auditif, précise l’enseignant à la retraite, qui évoque un handicap héréditaire. Pour que je comprenne les gens, je dois m’approcher d’eux et autant que possible voir le mouvement de leurs lèvres. Autant dire qu’en cette période de distanciation et de port de masque sur la bouche, c’est un véritable cauchemar pour moi de communiquer avec les gens. »

Cette année, le Salon du livre de Montréal, c’est 70 animations en direct sur le site, 230 auteurs qui se prêtent aux tête-à-tête virtuels avec leurs lecteurs, une centaine de capsules vidéo… Au total, quelque 500 activités sont prévues. Plus de détails : www.salondulivredemontreal.com.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires