Un peu d’histoire…

Un peu d’histoire…

Le Salon des métiers d’art de Saint-Bruno célèbre ses 30 ans!

Le Salon des métiers d’art de Saint-Bruno, qui aura lieu à la fin d’octobre, célèbre cette année son 30e anniversaire. C’est en 1981 qu’a débuté cet événement tenu par le Cercle de Fermières de Saint-Bruno-de-Montarville. Il a été mis sur pied par Monique Ripeau, qui assumait aussi la présidence du Cercle. Toutefois, c’est sous le nom d’Expo-cado qu’on l’a connu, jusqu’en 2001. Depuis, il prend le nom de Salon des métiers d’art de Saint-Bruno.

C’est aussi depuis les débuts et jusqu’à la même date que la présidente du Cercle assumait traditionnellement la responsabilité de l’Expo-cado. Par la suite, les règles ont changé. Depuis 2003, Monique St-Aubin en assure la coordination, tout comme elle l’a fait, de 1991 à 1997, alors qu’elle était présidente du Cercle. Donc, 15 ans d’expérience au service du Salon des métiers d’art.

L’événement s’est tout d’abord tenu au Vieux Presbytère. C’était l’époque héroïque, raconte la coordonnatrice. « Pour pouvoir installer l’exposition, il fallait enlever tous les meubles lourds du Vieux Presbytère, de gros fauteuils coloniaux, et les monter au grenier dans l’atelier de tissage. Nos maris se chargeaient de ces travaux. Le dimanche, après l’événement, il fallait tout redescendre. » En riant, elle ajoute : « Nos maris étaient jeunes à l’époque! » 

Au début, l’exposition était réservée aux membres. Une quinzaine exposaient. Elles louaient une table pour 10 $ et conservaient le profit des ventes. Puis, le nombre d’exposantes a diminué. Si bien qu’en 1987, il n’en restait que six. La présidente de l’époque, Lise Dumesnil, raconte : « J’ai contacté une dame qui tenait une boutique d’artisanat sur Grande Allée, à Saint-Hubert. Celle-ci a passé l’invitation à des personnes de sa connaissance. La démarche a permis de doubler le nombre d’artisanes et, aussi, d’apporter de la nouveauté. » C’était la première année que des personnes de l’extérieur étaient admises à y participer. Ce qui était offert à la clientèle suivait la mode et la demande. Le Salon est maintenant plus ouvert à l’art. 

L’exposition grandissait de même que sa popularité : en 1996, alors qu’elle occupait les quatre niveaux du Vieux Presbytère, 2000 visiteurs s’étaient présentés. « Les gens entraient dans la salle et ne pouvaient plus bouger, poursuit madame Saint-Aubin. La clenche de la porte d’entrée nous est restée dans les mains! » Le déménagement était un incontournable. Heureusement, l’année suivante, le Centre Marcel-Dulude ouvrait ses portes.

Depuis 1997, le Salon des métiers d’art se tient dans cet édifice. Il y accueillera cette année 57 exposants, dont huit membres du Cercle de Fermières local, qui n’ont pas à passer par le comité de sélection. Les autres artisans, femmes et hommes, proviennent maintenant non seulement de Saint-Bruno et des municipalités autour, mais d’un peu partout au Québec. Le Salon a maintenant gagné ses galons et les artisans de toutes les disciplines se passent le mot, si bien que Monique St-Aubin reçoit chaque année, dès février, une centaine de demandes pour y participer. Le choix se fait par un comité formé de quatre membres.

Le Salon des métiers d’art a tout d’abord été créé comme source de financement, car le seul revenu émanait des cotisations des membres. Au début, les profits étaient minces, ils provenaient principalement du salon de thé, installé la troisième année. Les profits permettent d’offrir des activités et des conférences mensuelles aux membres, et des déplacements pour participer à des rencontres régionales. Le Salon présente 57 exposants, dont 22 nouveaux cette année. De plus, on trouve sur place un coin repas et pause-café.

Le noyau dur du Salon, ce sont les anciennes. C’est une histoire de camaraderie, un projet d’équipe, auquel se sont rajoutés de nouveaux membres du Cercle de Saint-Bruno. Si l’organisation relève d’une équipe, la réalisation requiert le dévouement d’une trentaine de bénévoles. Une histoire qui dure depuis 30 ans et qui n’est pas près de s’éteindre.

Le Salon des métiers d’art aura lieu cette année le 28 octobre, de 18 h à 21 h 30, et les 29 et 30 octobre, de 10 h à 17 h. Entrée : 1 $. Site Internet : www.cfqstbruno.org. 

 

 

 

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires