Un panneau d’affichage attend ses pièces

Photo de Frank Rodi
Par Frank Rodi
Un panneau d’affichage attend ses pièces
À Saint-Bruno-de-Montarville, le panneau à affichage électronique implanté sur la montée Montarville, au coin de la rue Parent, est défectueux. (Photo : Frank Jr Rodi)

Saint-Bruno-de-Montarville

Pourquoi le panneau d’affichage électronique de la montée Montarville, à l’intersection de la rue Parent, à Saint-Bruno, ne fonctionne-t-il pas?

C’est que certaines pièces de ce panneau d’affichage sont défectueuses. « Il y a eu d’importants retards sur le plan de la livraison de pièces critiques », affirme la directrice des communications de la Ville de Saint-Bruno-de-Montarville, Suzanne Le Blanc.

Deux fournisseurs

Il faut savoir que deux fournisseurs sont responsables de ces structures à affichage électronique. L’entreprise Lumicom s’occupe de l’installation et de l’entretien. Par exemple, en diagnostiquant directement sur le terrain et en procédant à des échanges de pièces. De son côté, LSAV se charge des écrans et de la fourniture des pièces. « Le fournisseur Lumicom attend actuellement des pièces de LSAV afin de procéder à la réparation des panneaux », nous dit Mme Le Blanc.

« Il faut comprendre que les panneaux sont exposés aux fluctuations de la température, telles le gel et le dégel, le verglas…, ce qui peut causer certains bris. » -Suzanne Le Blanc

D’après le responsable au développement des affaires chez LSAV, Patrick Montreuil, « les pièces de remplacement demandées ont toutes été livrées à la fin du mois de décembre ».

On peut donc s’attendre à une réparation prochaine… Le président chez Lumicom, Étienne Côté, répond : « En fait, les dernières pièces nous ont été acheminées la semaine dernière. Il s’agit de pièces électroniques rattachées à un module. Mais la livraison de celles-ci a été très déficiente; nous avons dû faire face à un délai excessivement long, et ce, depuis juillet dernier. » M. Côté prévoit une intervention sur le panneau endommagé d’ici la fin du mois de janvier.

La directrice des communications poursuit : « Il faut comprendre que les panneaux sont exposés aux fluctuations de la température, telles le gel et le dégel, le verglas…, ce qui peut causer certains bris. Des portes d’accès ont été ajoutées pour accélérer l’entretien et les réparations. »

Pour expliquer les bris d’équipement, Étienne Côté abonde dans le même sens : « Il faut comprendre que ces panneaux sont de grosses télévisions, parfois exposées à des températures avoisinant – 40 °C, qui travaillent fort, qui gagnent leur pain. »

Six panneaux

Il y a six panneaux à affichage électronique implantés sur le territoire de Saint-Bruno-de-Montarville. Le plus récent a été installé à proximité du Vieux Presbytère. Sa facture (fourniture et installation) s’est élevée à 30 000 $ (somme de l’appel d’offres avant les taxes). Les cinq autres ont été acquis par la Ville en 2016 et mis en place en février 2017 afin de remplacer les anciennes structures avec panneaux de polypropylène ondulé (Coroplast). La plupart sont installés aux entrées ou aux sorties de la municipalité : à l’entrée du boulevard De Boucherville, à l’intersection de la route 116, à la sortie du boulevard Seigneurial Ouest, à l’intersection de la route 116, à l’entrée de Clairevue Ouest, au coin de la rue Hocquart, sur la montée Sabourin, à l’intersection de Seigneurial Ouest. Pour ces premières installations, Saint-Bruno-de-Montarville a déboursé un montant global de 280 234 $, dont 200 000 $ pour la fabrication, la fourniture, l’entretien et l’installation de cinq stèles.

Ces structures permettent de diffuser les événements, programmes et actualités de la Ville, les travaux routiers et les messages d’urgence. Les organismes peuvent aussi profiter de cette plateforme pour informer la population de leurs activités, selon certaines conditions.

Trois à Sainte-Julie

De son côté, Sainte-Julie informe ses citoyens sur trois panneaux d’affichage électronique. Ceux-ci sont implantés aux intersections passantes, comme celle située au coin du chemin du Fer-à-Cheval et du boulevard Armand-Frappier. « Depuis 2015, nous avons bel et bien trois panneaux d’affichage électronique, confirme la directrice du Service des communications de Sainte-Julie, Mélanie Brisson. Ils ont déjà subi des bris d’équipements, qui ont pu être réparés rapidement par la suite. »

Enfin, dans son plus récent Programme triennal d’immobilisations (PTI), la Municipalité de Saint-Basile-le-Grand prévoit acquérir des « panneaux à messages variables » pour 2022. La somme estimée s’élève à 290 000 $.
« Effectivement, c’est le même type de panneaux [que ceux à Saint-Bruno-de-Montarville et Sainte-Julie], de témoigner la directrice du Service des communications de Saint-Basile-le-Grand, Stéphanie Plamondon. Avec 290 000 $, il y a la possibilité d’avoir trois panneaux, plus le système de contrôle. »

QUESTION AUX LECTEURS :

Aviez-vous remarqué que le panneau d’affichage électronique de la montée Montarville était défectueux?

Partager cet article

1
Laisser un commentaire

avatar
1 Comment threads
0 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
1 Comment authors
Michel Duret Recent comment authors
  S'inscrire  
plus récents plus anciens plus de votes
Me notifier des
Michel Duret
Guest
Michel Duret

Ce panneau ne fonctionne plus depuis septembre 2018 si ma mémoire est bonne. Il y a eu une petite renaissance il y a quelques mois. Juste le temps de se dire: Ah tiens c’est réparé. À peine fini la phrase qu’il s’est éteint. À bien regarder les lampadaires s’en cesse en panne sur le viaduc et les accès à l’A20, je pense que ce panneau est branché sur le même circuit. Lamentable.