Un organisme de Saint-Bruno en péril?

Photo de Frank Rodi
Par Frank Rodi
Un organisme de Saint-Bruno en péril?
À nouveau cette année, la vente de sapins de Noël du 1st Mount Bruno Scouts n’aura pas lieu. (Photo : archives)

À nouveau cette année, la vente d’arbres de Noël du 1st Mount Bruno Scouts, une tradition qui s’est éteinte en 2020 pour la première fois depuis 1964, n’aura pas lieu à Saint-Bruno-de-Montarville.

Pour une deuxième année consécutive, la COVID-19 force le 1st Mount Bruno Scouts à déclarer forfait pour sa vente de sapins de Noël sur le territoire. « Malheureusement, cette année, le 1st Mount Bruno Scouts ne fera pas sa vente de sapins de Noël. C’est à cause de la COVID-19 », répond le chef de groupe, commissaire de l’organisme, Darren Corbett.

« À la fin avril, nous déciderons si le 1st Mount Bruno Scouts fermera ou non. » -Darren Corbett

Les clôtures, les bâtons de bois, les lumières de Noël et la renommée pancarte blanche et verte affichant « Arbres de Noël – Christmas Trees » resteront remisés.

Une tradition depuis 1964

Véritable tradition dans le village de Saint-Bruno-de-Montarville, la vente des arbres de Noël du 1st Mount Bruno Scouts existe depuis 1964. Il y a déjà plusieurs années, les membres de l’organisme se réunissaient à l’intersection des rues Roberval et Lansdowne pour écouler des centaines de sapins naturels à une clientèle fidèle. Au cours des années, le site a déménagé devant le bureau de poste sur le chemin De La Rabastalière, puis, depuis quelques années, c’est sur la rue Montarville que le personnel du 1st Mount Bruno Scouts vendait des conifères en vue de la période des Fêtes.

L’année dernière, les restrictions sanitaires instaurées par la Direction de santé publique quant à la pandémie, de même que les règles de Scouts Canada, qui évoquait au journal Les Versants des « raisons de sécurité », forçaient l’annulation de la vente de sapins.

Or, cette fois, ce sont les dommages collatéraux de la COVID-19 qui sont en cause. « Lors de notre dernière session d’activités, avant la pandémie, nous avions 24 enfants dans le groupe des louveteaux. Il y avait 6 membres scouts et une dizaine de jeunes chez les Castors, explique Darren Corbett. Avec la COVID-19, les activités annulées, les craintes face aux consignes, il y a eu un manque d’intérêt de la part des enfants. »

Donc cette année, un seul gamin s’est joint au 1st Mount Bruno Scouts. Aucune activité n’a été proposée. L’absence d’enfants a entraîné aussi une rareté chez les parents bénévoles qui pourraient s’impliquer auprès de la vente de sapins de Noël. « Nous ne sommes même pas assez… », déplore le chef de groupe.

« Si d’autres enfants s’inscrivent dans la deuxième partie de l’année (une année scoute se déroule de l’automne au printemps), l’organisme pourrait reprendre ses activités. Mais, sinon… à la fin avril, nous déciderons si le 1st Mount Bruno Scouts fermera ou non », laisse tomber M. Corbett avec regret.

L’organisme montarvillois a été fondé il y a 56 ans. C’est, selon le principal intéressé, « l’un des plus vieux au Canada ».

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires