Un nouveau rôle pour Joël Boucher

Photo de Frank Rodi
Par Frank Rodi
Un nouveau rôle pour Joël Boucher
Joël Boucher est le nouveau directeur général du Centre de pédiatrie sociale en communauté de Longueuil. (Photo : courtoisie)

Centre de pédiatrie sociale en communauté de Longueuil

Joël Boucher a été nommé directeur général du Centre de pédiatrie sociale en communauté de Longueuil.

En décembre 2019, lorsque Joël Boucher sollicitait la population de Saint-Bruno dans le cadre de la Guignolée du Dr Julien, une première sur le territoire, il était bien loin de se douter que deux ans plus tard, il deviendrait directeur général de ce centre de pédiatrie sociale pour lequel des fonds étaient récoltés. « Vraiment pas!, répond-il lorsque le journal Les Versants lui pose la question. À ce moment-là, j’étais à la direction d’école. J’étais convaincu que j’allais y finir ma carrière. Mais ce que je savais par contre, c’est qu’avec ce centre situé à proximité de mon école, mes élèves en seraient les premiers héritiers. »

L’établissement, l’école primaire Lionel-Groulx de Longueuil, est considéré comme l’école « la plus défavorisée, de Verchères à Vaudreuil en passant par Granby ». Le quartier Sacré-Cœur, un secteur défavorisé de Longueuil, détient le plus haut taux de signalements au Québec.

Le conseil d’administration du Centre de pédiatrie sociale en communauté de Longueuil parle d’un « directeur sur mesure » en Joël Boucher. « [Celui-ci sera] aux services des familles vulnérables du quartier Sacré-Cœur. »

« Quand on peut faire une différence, on ne peut pas rester indifférent. » – Joël Boucher

Pour le Montarvillois, ces nouvelles fonctions le remplissent d’honneur, de fierté, de joie. « En tant que directeur général, mon rôle est d’aller chercher des appuis et des ressources, parce que pour l’instant, nous en avons très peu », mentionne Joël Boucher.

Actuellement, le Centre accompagne 70 familles, mais il y a de l’espace pour en accompagner le triple, voire le quadruple, selon le nouveau directeur général. À court terme, l’objectif de 250 familles est ciblé pour 2023-2024. « C’est le plan de match, dira M. Boucher. Mais pour cela, je dois cogner aux portes, remplir les formulaires pour obtenir des subventions et des revenus, assurer une stabilité de personnel et être en croissance. Moi, je rêve du jour où l’on va étouffer dans le Centre, tellement on sera de monde! »

C’est aussi un retour aux sources en quelque sorte, car le quartier Sacré-Cœur est « un deuxième chez-moi ». Il précise : « La décision de prendre ma retraite était prise. Mais je ne pouvais pas refuser ce poste. Je n’ai même pas hésité. Me voir accorder le même rôle, mais ailleurs, ne m’aurait pas fait changer mon fusil d’épaule par rapport à la retraite. »

Vaste expérience auprès des enfants

Joël Boucher a été enseignant et directeur adjoint, accumulant plus de 31 années au préscolaire. Il est détenteur d’une maîtrise sur le concept du nombre pour les petits de 3 à 7 ans. Il a également été professeur invité durant deux années à l’Université du Québec à Montréal, en étant responsable du préscolaire et des stages à ce niveau. « La carrière de monsieur Boucher a été façonnée par le développement global et l’épanouissement des enfants. M. Boucher a participé à la création de l’école communautaire Lionel-Groulx, dans le quartier du Centre de pédiatrie, où il a coordonné activités et événements permettant à l’école de s’enraciner dans son milieu, de se rapprocher des familles et des organismes qui contribuent au mieux-être de ces dernières et de permettre aux enfants de vivre de nombreux bonheurs et de développer un sentiment d’appartenance et de fierté », commente la présidente du conseil d’administration, Claudia Beaudin, dans un communiqué.

Mme Beaudin est également directrice générale du Centre de la petite enfance L’attrait mignon. Le CPE est jumelé dans l’aventure avec le Centre de pédiatrie sociale en communauté de Longueuil.

« Être socialement utile, c’est un sentiment qui, à la fois, m’habite et m’anime. Je cultiverai toujours un idéal de justice et d’égalité des chances », soutient celui qui est aussi conseiller municipal à Saint-Bruno-de-Montarville.

Santé

L’automne dernier, l’homme de 57 ans a reçu un diagnostic de cancer. Or, quelques mois plus tard, toute trace de la maladie est disparue à la suite de l’ablation de la prostate. La santé va mieux. Il a repris la course depuis deux semaines. Il espère que son histoire incitera les hommes, « si ce n’est qu’un », à aller voir leur médecin.

Rappelons que la démarche qui a permis l’implantation d’un centre de pédiatrie sociale en communauté à Longueuil a émergé d’un désir de la part de plusieurs acteurs du milieu d’offrir aux jeunes et aux familles les plus vulnérables un ensemble complet de services de santé, de services psychosociaux et de services juridiques répondant adéquatement à leurs besoins. Il s’agit d’un projet issu de la communauté, destiné aux enfants de 0 à 18 ans en situation de grande vulnérabilité et à leur famille.

Privilégié

En entrevue, il insiste sur le fait qu’il a toujours fait partie des privilégiés de la vie. « J’ai eu une enfance sans meurtrissures. Mais on réalise toujours plus tard à quel point on l’est, privilégié. Mon séjour dans le quartier Sacré-Cœur m’a confronté à cette réalité : il y a des enfants qui n’ont pas eu, qui n’ont pas la même chance que moi », relate-t-il.

La mère de Joël Boucher, du nom d’Angèle, une enseignante pendant 35 ans, « un ange », rappelait à sa famille, à ses enfants, la chance qu’ils avaient. « Elle nous a fait réaliser cela très vite. » Elle est la chef d’orchestre qui a permis de façonner ces valeurs d’empathie, de compassion, d’entraide que son fils véhicule aujourd’hui. « Elle est décédée en 2015, mais depuis trois semaines, je pense beaucoup à elle avec ce qui m’arrive. »

Avant de raccrocher, Joël Boucher termine sur ces mots, qui ne viennent pas de lui mais qu’il aime répéter, « car il carbure à ça ». C’est son leitmotiv. « Quand on peut faire une différence, on ne peut pas rester indifférent. »

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires