Un nouveau départ pour les jardiniers des Jardins communautaires SBLG

Photo de Frédéric Khalkhal
Par Frédéric Khalkhal
Un nouveau départ pour les jardiniers des Jardins communautaires SBLG
De gauche à droite: Nancy Gascon, Réjean Bergeron, Sandra Beauregard, Caroline Bécotte et Katy Van Den Bröele, les administrateurs de l’organisme. (Photo : courtoisie)

Le 16 juin dernier se tenait l’assemblée de fondation des Jardins communautaires SBLG au Centre civique Bernard Gagnon à Saint-Basile-le-Grand. Un mouvement qui reprend en main la gestion des jardins communautaires de la ville.

Le 27 juin s’est tenue la première réunion du conseil d’administration des Jardins communautaires SBLG.
« Les buts poursuivis par notre organisme sont de gérer les jardins communautaires de Saint-Basile-le-Grand, de promouvoir le jardinage écologique, d’organiser des ateliers de jardinage, de partager les surplus de jardinage avec les organismes du milieu, de développer des projets proposés par les jardiniers, et encore de recevoir des dons, des subventions, des commandites pour réaliser les objectifs de l’organisme », a indiqué la présidente du nouvel organisme Jardins communautaires SBLG, Sandra Beauregard.

La nouvelle structure souhaite mettre de l’avant certaines valeurs dans son mode de fonctionnement comme « la transparence, l’intégrité, l’impartialité, le professionnalisme. »
« C’est le tout début de l’organisme. Nous devons encore avoir la reconnaissance de la Ville et, l’an prochain, en 2023, nous serons à la gestion des deux jardins communautaires », d’indiquer au journal Mme Beauregard. Cette année, la Ville de Saint-Basile-le-Grand assurait la gestion des lots.

Les objectifs
La nouvelle structure souhaite encourager la communication entre jardiniers et responsables de jardins, entre les responsables de jardins et le C.A. des Jardins communautaires SBLG et la Ville. « L’objectif est d’ouvrir les jardins communautaires aux organismes qui ont besoin de nos surplus », de mentionner la présidente. Partager des semences, des surplus, des ateliers avec la collectivité grandbasiloise, que ce soit dans un sens ou dans l’autre, fera partie du principe d’ouverture que l’organisme veut mettre en place. L’aspect écologique des jardiniers sera aussi de rigueur afin d’éviter entre autres le gaspillage alimentaire.

L’organisme est composé de cinq personnes qui siégeront au conseil d’administration, dont les deux responsables des jardins communautaires : Caroline Bécotte, pour le jardin du parc Duquet, et Nancy Gascon, pour le jardin du parc Des Cheminots. Sandra Beauregard a été élue présidente, Réjean Bergeron, secrétaire-trésorier, et Katy Van Den Bröele, administratrice. Présent sur les lieux, un représentant du député fédéral de Montarville, Stéphane Bergeron, a annoncé une subvention à venir aux Jardins communautaires SBLG. Denis Vézina, conseiller municipal du district 3, a quant à lui offert des cadenas à combinaison pour le jardin Duquet.

« L’objectif est d’ouvrir les jardins communautaires aux organismes qui ont besoin de nos surplus. » – Sandra Beauregard

Les citoyens prennent la main
Pendant plusieurs années, Action pour un environnement sain (APES) a géré les deux jardins communautaires à Saint-Basile-le-Grand. Il y avait alors plus de 50 familles qui y jardinaient chaque année, peut-on lire sur le site de l’organisme. L’APES indique d’autre part qu’elle organisait des ateliers de jardinage écologique tout au long des saisons de jardinage. Un élément qui sera repris par le nouvel organisme en 2023, et même développé. « L’APES n’a pas vraiment fait des ateliers de jardinage. Dès que nous pourrons gérer les jardins l’an prochain, nous voulons favoriser les échanges avec les citoyens. Nous avons plein de projets », d’indiquer Mme Beauregard.

Alors qu’il en coûtait 50 $ par lot et jardinier au moment où l’APES gérait les jardins, les Jardins communautaires SBLG baisseront la facture à 35 $.

En 2021, un peu la mort dans l’âme, l’APES annonçait son départ. « Cette année, l’APES a décidé de se retirer de ce projet. Les jardiniers ont donc fondé leur propre organisme à but non lucratif (OBNL) et s’occupent désormais eux-mêmes des jardins communautaires », peut-on lire sur le site de l’APES, qui annonçait en 2021 qu’elle ne serait plus en charge des jardins pour l’année 2022 à Saint-Basile. C’est la Ville qui a donc repris la gestion des jardins communautaires pour l’année 2022 afin de laisser le temps à l’OBNL citoyen de se constituer, ce qui est chose faite désormais.

Il est possible de joindre Jardins communautaires SBLG à l’adresse suivante : jardinscomsblg@bell.net

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires