Un million d’honoraires pour le complexe multisports

Un million d’honoraires pour le complexe multisports

Le million de dollars servira à financer les honoraires professionnels liés au complexe multisport. (Photo : archives)

Saint-Bruno-de-Montarville

La Ville de Saint-Bruno a adopté le 2 juillet le Plan triennal d’immobilisations (PTI) 2019-2020-2021. Parmi les projets sélectionnés, il y en a un concernant le complexe sportif, chiffré à un million de dollars.

Dans le PTI, on explique que cette enveloppe d’un million de dollars sera dédiée aux honoraires professionnels du complexe multisport.

Le maire Martin Murray précise : « Dès cet automne, notre équipe va travailler sur le plan architectural, donc le concept extérieur de la bâtisse, pour se donner une idée de ce qu’on veut que ça ait l’air. Par la suite, dès 2019, le génie va travailler sur les plans et devis, puisqu’on va bien connaître et avoir sélectionné les besoins en installations. »

Selon lui, il s’agit de dépenses normales pour un tel projet. « Les plans et devis coûtent très cher, ça peut représenter 10 à 15 % du coût total, on est dans ces eaux-là. Prenons par exemple le complexe sportif à Mont-Royal, où ils ont dédié 1,9 million de dollars pour les plans et devis pour un projet de 33 millions de dollars. » Il ne nie pas la possibilité de débourser pour des analyses supplémentaires au fil du temps.

Le maire n’a pu avancer quels autres coûts seraient reliés au complexe sportif, ne connaissant pas encore la valeur exacte du projet. « Les gens vont travailler sur ce dossier cet automne. On est en train de colliger les informations à la suite des rencontres avec les organismes et il y aura une lecture architecturale dans les prochains mois, mais il est impossible d’identifier pour nous quelque budget que ce soit », ajoute-t-il.

« Les plans et devis coûtent très cher, ça peut représenter 10 à 15 % du coût total, on est dans ces eaux-là. »

– Martin Murray

Il mentionne que peut-être plus d’informations seront dévoilées au prochain PTI : « L’année prochaine, à cette date-ci, on devrait être en mesure d’avoir quelque chose de plus intéressant à fournir sur le plan du PTI pour les prochaines années, mais le seul impact financier du complexe sportif en 2019, ce sont les honoraires professionnels. »

Autres projets

Cette enveloppe est loin d’être la plus lourde. Parmi les plus gros projets, 13 millions de dollars sont dédiés aux travaux de l’égout collecteur et cinq millions au plan de gestion des débordements.

La Ville compte aussi réaliser quelques travaux sur les rues de Saint-Bruno, comme le projet de reconstruction de la rue Montarville entre les rues Seigneurial et des Peupliers, qui s’élève à 2 300 000 $, et le prolongement des rues Parent et Marie-Victorin pour 4 500 000 $.

Les travaux prévus sur la rue Beaumont ne figurent par sur la liste, malgré les tentatives de la conseillère municipale Marilou Alarie de prioriser ce projet. Martin Murray dit reporter ces travaux d’un an pour des questions financières. « Il y avait une subvention rattachée au programme TECQ, mais comme on n’a pas l’information actuellement, on préfère attendre 2020 pour s’assurer d’avoir l’argent requis et […] qu’on puisse sortir dans les délais en ce qui concerne les appels d’offres », justifie le maire.

Les élus de l’opposition ont déploré les grands absents du projet, comme le réaménagement sécuritaire de l’intersection Clairevue et Marie-Victorin, le lien cyclable vers les Promenades Saint-Bruno, les travaux pour rendre le Vieux Presbytère accessible universellement, etc.

« On n’est pas encore prêts pour ces dossiers-là, on va attendre pour bien faire les choses sans reporter le PTI », a tranché le maire.

Le PTI total s’élève à 52 088 000 $ sur trois ans, dont 33 863 000 $ en 2019 seulement. Le maire a répété à plusieurs reprises qu’il s’agissait d’intentions et non de promesses : « En aucune façon ça n’oblige la Ville à réaliser les projets qui ont été identifiés, aucune ville ne réalise annuellement 100 % de son PTI. »

Leave a Reply

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des