Un geste pour l’environnement

Photo de Frank Rodi
Par Frank Rodi
Un geste pour l’environnement
L’entreprise Productions du 16 remplace les gobelets de plastique distribués au bar du Centre Marcel-Dulude par des verres réutilisables. (Photo : Frank Jr Rodi)

Productions du 16

Depuis novembre, l’entreprise Productions du 16 a remplacé les gobelets de plastique distribués au bar du Centre Marcel-Dulude par des verres réutilisables grâce au concept d’Écocup Québec.

Productions du 16 innove cette année dans le cadre de sa 20e programmation culturelle au Centre Marcel-Dulude. En effet, après les billets de spectacle, qui sont passés d’une version en carton envoyée par la poste au format électronique acheminé par courriel, c’est au tour des gobelets de subir une révolution.

Éliminer le plastique

Depuis plus d’un mois, la bière, le vin, les digestifs et autres boissons sont servis dans des verres à remplissages multiples. « À l’interne, nous souhaitions utiliser moins de plastique durant nos présentations. En fin de soirée, les poubelles débordaient de plastique. Cette année, nous avons décidé de faire un grand pas pour éliminer ce fléau. Ça évite de jeter cette matière dans les déchets », laisse savoir le diffuseur, Roger Lacoste, qui parle de récupération à petits pas.

Bien que l’initiative se soit amorcée le 2 novembre dernier, lors du concert de Tramp of the Century, et qu’elle se soit répétée le 7 décembre lors du passage de l’humoriste Simon Gouache, Roger Lacoste affirme que l’idée lui trottait dans la tête depuis plus d’un an, à la suite d’une sortie dans un cinéma de Montréal. Le concept y était déjà implanté : « J’ai trouvé l’idée excellente! Personnellement, je suis très heureux d’avoir adopté l’initiative, qui me tient à cœur. La clientèle des spectacles est aussi bien emballée de l’idée. Les gens sont positifs à ça. »

« Avec l’offre des verres réutilisables, nous éliminons déjà beaucoup de déchets. » – Roger Lacoste

En fait, M. Lacoste souligne avoir reçu une seule plainte, lors de la prestation du groupe Tramp of the Century. « Une seule personne a exprimé que ce n’était pas à son goût. Elle nous a dit que c’était de l’exagération », témoigne Roger Lacoste.

Dépôt de 2 $

Au bar, au moment de l’achat de sa consommation, le client donne un dépôt de 2 $ pour le verre. À son retour, à la fin de la soirée, le dépôt lui est remis. Si le verre ne revient pas, c’est que le spectateur a décidé de le conserver.

Les verres, disponibles en différents formats (10 et 16 oz), sont conçus pour quelque 300 utilisations. Au bar du Centre Marcel-Dulude, il y a un lave-vaisselle qui permet d’effectuer le lavage et le rinçage de tous les verres.

Quand on demande au Montarvillois s’il y a d’autres mesures environnementales qu’il souhaiterait adopter, Roger Lacoste évoque la possibilité d’offrir aussi des pailles en carton. « Nous sommes rendus là! Avec l’offre des verres réutilisables, nous éliminons déjà beaucoup de déchets. Si nous ne franchissons pas cette étape, personne ne le fera pour nous. Les bouteilles d’eau, nous en offrons de moins en moins; cependant, nous devons en avoir quand même. »

Pour le moment, Productions du 16 ne croit pas aller plus loin dans l’initiative environnementale. Par contre, Roger Lacoste ne ferme pas la porte aux nouvelles idées.

QUESTION AUX LECTEURS :

Que pensez-vous de cette initiative?

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des