Un événement qui se rajeunit

Photo de Frank Rodi
Par Frank Rodi
Un événement qui se rajeunit
La poète Lili-Anne Gagnon a lu son poème L’automne. (Photo : Frank Jr Rodi)

La Soirée Harpe et poésie

Une salle comble attendait les 50 poètes participants de la 17e Soirée Harpe et poésie, le 26 avril dernier à Saint-Basile-le-Grand. Près de 200 personnes ont entendu quelque 80 poèmes.

Constater la popularité en constante progression de ce rendez-vous culturel n’est pas nécessairement ce qui marque le plus; ce qui étonne vraiment, c’est plutôt de voir qui assiste à cet événement traditionnel.

En 17 ans, l’auditoire de la Soirée Harpe et poésie s’est transformé. En 17 ans, les lecteurs de poèmes de la Soirée Harpe et poésie ont également changé. Les élus qui assistent à l’événement ne sont plus les mêmes!

Le journal Les Versants couvre cette activité menée de main de maître par le Grandbasilois Pierre Poulin-Piel, en collaboration avec la Ville, depuis plusieurs années. Au point d’avoir entendu les notes de la première harpiste, Marie-Michèle Beausoleil. Myriam Reid a pris la relève il y a quelques années déjà.

200

C’est, environ, le nombre de personnes qui ont assisté à la Soirée Harpe et poésie.

Composé principalement d’aînés à l’époque, le public a bien changé. Aujourd’hui, on peut apercevoir de jeunes adultes, des hommes et des femmes, dans la quarantaine, la cinquantaine. À eux s’ajoutent aussi quelques enfants. On serait porté à croire que ces jeunes, de 10 ans et moins pour la plupart, accompagnent leurs parents dans une soirée. Or, les néophytes de la Soirée Harpe et poésie risquent de rester surpris lorsque ces mêmes enfants, des petites filles en fait, s’approchent du micro et récitent un ou deux poèmes au cours de la soirée.

La Grandbasiloise Lili-Anne Gagnon ainsi que les sœurs Rebecca et Mégane Legault sont de jeunes adeptes de la Soirée Harpe et poésie, et ce, depuis quelques années déjà, malgré leur jeune âge. À 11 ans, Lili-Anne Gagnon assurait sa cinquième présence à l’événement, le 26 avril dernier. En entrevue, Pierre Poulin-Piel soulignait cet élan de jeunesse à la Soirée Harpe et poésie : « Quand je vois ça, c’est plus qu’un cadeau pour moi! J’ai toujours voulu donner la place aux jeunes en poésie. Leur participation est le plus bel exemple qui puisse exister. Pour moi, c’est un plus à la soirée. »

Maintenant habitué à l’inscription de ces jeunes poètes, M. Piel, bon joueur, adapte une partie de son programme de la soirée en fonction des enfants. Rappelons que la Soirée Harpe et poésie peut parfois durer entre trois ou quatre heures, selon le nombre de lecteurs. Ces dernières années, les enfants passent donc au lutrin avant l’entracte. Ce qui permet aux sœurs Legault de ne plus s’endormir, étendues sur des chaises, alors qu’elles doivent encore réciter leurs textes…

Autre changement à l’activité, le slam s’est également invité à la Soirée Harpe et poésie, depuis quelques années déjà.

Au chapitre des nouveautés en 2019, mentionnons la participation de TVR-9, qui a décidé de retransmettre en direct l’événement. L’enregistrement de la soirée est disponible sur le compte YouTube de TVR-9.

Les honneurs

Mentionnons enfin que le Brossardois Michel Lebreton a obtenu le prix Fernande-Pelletier-Neveu, remis à un poète pour la qualité de son œuvre. Le Club Richelieu de Saint-Basile-le-Grand a aussi honoré deux poètes pour la qualité de leur écriture, soit les Grandbasiloises Chantal Duchesneau et Laurie Dubé, une jeune fille de… 16 ans!

QUESTION AUX LECTEURS : Vos enfants écrivent-ils des poèmes?

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des