Un espace permanent pour les artistes

Photo de Frank Rodi
Par Frank Rodi
Un espace permanent pour les artistes
De gauche à droite : Pierre Cyr, membre du comité de développement culturel, Stéphane Desranleau, président du Comité de développement culturel, Danièle Désourdy, artiste peintre, Yves Lessard, maire de Saint-Basile-le-Grand, de même que Guy Lacroix, conseiller municipal du district 5 et responsable des dossiers liés aux loisirs, à la culture et à la vie communautaire. (Photo : courtoisie)

Bibliothèque Roland-LeBlanc

À la bibliothèque Roland-LeBlanc, l’artiste peintre Danièle Désourdy est la première à présenter ses œuvres dans le nouvel espace pour la mise en valeur des artistes grandbasilois. Ses toiles resteront accrochées jusqu’au 4 février.

La Ville de Saint-Basile-le-Grand annonçait le mois dernier la toute première exposition à se tenir dans le nouvel espace pour la mise en valeur des artistes locaux à la bibliothèque Roland-LeBlanc.

Danièle Désourdy inaugure l’espace

C’est l’artiste Danièle Désourdy qui a l’honneur d’inaugurer cet espace en y présentant une dizaine d’œuvres récentes, et ce, jusqu’au début du mois de février. La peintre a toujours eu un profond attachement envers la nature et les animaux, et c’est ce qu’elle souhaite illustrer à travers son travail artistique. Ses tableaux, d’un réalisme saisissant, mettent toujours en scène le règne animal.

Diplômée de l’école FACE (Fine Arts Core Education) et du Cégep du Vieux-Montréal en arts, Mme Désourdy crée une petite entreprise, Les Objets Caméléon, dont la vocation est de fabriquer et peindre à la main des objets décoratifs. Après avoir mis sa carrière en veille pendant quelques années pour se consacrer à ses quatre enfants, elle a vécu une série d’événements marquants qui l’ont incitée à revenir aux sources : la création artistique.

4 février

C’est la date à laquelle se terminera l’exposition des œuvres de l’artiste Danièle Désourdy.

C’est en tant que peintre animalière autodidacte qu’elle trouve désormais sa vocation. Depuis 2015, les prix, mentions et honneurs se multiplient. Par exemple, en 2018, elle est invitée par la Société nationale des beaux-arts et expose au Carrousel du Louvre à Paris. En novembre dernier, la Grandbasiloise exposait à Saint-Bruno-de-Montarville quelques œuvres dans le cadre de la 16e Expo-concours automnale de l’Association des artistes peintres affiliés de la Rive-Sud (AAPARS).

Améliorer l’accès à la culture

Rappelons que la création de l’espace d’exposition à la bibliothèque Roland-LeBlanc a pour objectifs d’améliorer l’accès à la culture pour les citoyens et d’offrir une vitrine aux artistes de Saint-Basile-le-Grand.

Tous les trois mois, une nouvelle exposition sera présentée en ce lieu. La priorité sera toujours donnée aux artistes grandbasilois. En plus des œuvres bidimensionnelles, l’espace polyvalent permettra de présenter des sculptures; un plus pour les artistes et les visiteurs.

La mise en place de ce projet a été rendue possible grâce à la participation du ministère de la Culture et des Communications du Québec, dans le cadre de l’entente de développement culturel.

QUESTION AUX LECTEURS :

Aviez-vous remarqué les œuvres récemment exposées à la bibliothèque Roland-LeBlanc?

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des