Un disjoncteur en cause

Photo de Frank Rodi
Par Frank Rodi
Un disjoncteur en cause
Le disjoncteur défectueux a été localisé au coin de la rue Basile-Daigneault, près du chemin Saint-Louis. (Photo : Frank Jr Rodi)

Pannes électriques à Saint-Basile-le-Grand

Des centaines de citoyens de Saint-Basile-le-Grand ont été touchés, depuis le 27 décembre, par une série de pannes d’électricité intermittentes. Selon Hydro-Québec, un disjoncteur défaillant serait la cause de ces interruptions fréquentes.

Ces pannes sont survenues surtout dans le quartier des Oiseaux (rues des Roitelets, du Cardinal, avenue des Hirondelles…), mais aussi sur les rues Principale, Beauchemin, Ménard, Basile-Daigneault, Amédée-Larivière, Jasmin, des Frères-Chasseurs… Ce qui représente un vaste territoire au sud de la route 116.

Selon Info-Pannes, ce sont chaque fois quelque 490 clients qui sont affectés par ces problèmes d’électricité.

Même la Ville de Saint-Basile-le-Grand a été avertie de la situation. La Municipalité a émis un communiqué, le 11 janvier, dans lequel elle annonce : « Saint-Basile-le-Grand a été informée de plusieurs pannes électriques ayant touché certains de ses résidants dans les derniers jours, sans raison apparente. La Ville a communiqué avec Hydro-Québec afin de les informer de la situation et de s’assurer qu’ils interviennent rapidement lors d’une défaillance technique. »

Sur les réseaux sociaux, ils ont été plusieurs dizaines d’internautes à partager leur désarroi quant à ces pannes fréquentes. « Depuis le 27 décembre dernier, on a appelé souvent HQ pour dire qu’il y a des coupures intermittentes, mais ils ne détectent rien d’anormal », peut-on lire.

Le journal Les Versants a interrogé quelques-uns de ces citoyens afin d’en savoir davantage sur leurs démêlés avec le courant électrique des derniers jours. « Les coupures [se déroulent] depuis le 26 ou 27 décembre. On a subi environ sept ou huit pannes, ou coupures rapides, dont trois qui ont duré plus de trois heures! Généralement, [ces pannes] étaient en début de soirée », nous raconte Éric Gaboury.

« C’est une situation temporaire, mais qui permet de résorber le problème des pannes dans le quartier. » -Pierre-Yves Renaud

C’est un cas similaire qu’a aussi vécu Christine Marques, qui n’a pas hésité à nous faire part de sa situation. « La première panne est survenue le 27 décembre 2020 pendant cinq heures et demie à la suite de deux microcoupures. [Au cours] des deux semaines suivantes, nous avions entre une et trois microcoupures quotidiennement, pas mal n’importe quand dans la journée. Le 9 janvier au matin, nous avons manqué d’électricité pendant trois heures et demie. Puis le 10, le courant s’est coupé encore quelques fois dans la journée et le soir à 21 h, ç’a coupé pendant encore trois heures, trois heures et demie environ », dit-elle.

La réponse d’Hydro-Québec

Contactée par Les Versants à propos de cette situation qui s’est étalée sur plusieurs jours, Hydro-Québec a confirmé qu’il y a bien eu « une série de pannes en deux temps, la première survenue après Noël, le 27 décembre ». À la suite de cette première succession d’interruptions, Hydro-Québec a dépêché une équipe sur les lieux. « Sur le terrain, il n’y avait aucun pépin apparent, sauf un disjoncteur que nos travailleurs ont dû refermer. Ils ont enclenché le disjoncteur. C’est quelque chose qui peut arriver, parfois, pour différentes raisons : le vent, un animal, des branches… Ça demeure un problème assez simple à résorber », mentionne le conseiller relation avec le milieu chez Hydro-Québec, Pierre-Yves Renaud.

Ce dernier estime cependant que le disjoncteur, à ce moment-là, n’était pas en cause pour expliquer les pannes. Une autre séquence de coupures électriques est survenue les 9-10-11 janvier, créant frustration et impatience chez les résidants du secteur touché. « N’avons-nous pas un maire ou un représentant qui pourraient communiquer avec Hydro-Québec, car cela fait maintenant quatre pannes et plusieurs interruptions de service que nous avons en deux semaines! », lit-on, entre autres, le 10 janvier.

« Ces autres pannes nous ont permis de découvrir qu’il s’agissait finalement d’un problème de disjoncteur. Tout convergeait vers ce même appareil de la première visite sur le terrain. On a vu la défaillance. C’est un problème mineur et nous avons la situation bien en main », répond Pierre-Yves Renaud, qui se dit surpris de la problématique. « Il s’agit d’un appareil récent sur lequel une maintenance régulière avait été apportée dernièrement. » Le disjoncteur défectueux a été localisé au coin de la rue Basile-Daigneault, près du chemin Saint-Louis.

Pour régler les pannes de courant, Hydro-Québec a fait dévier le courant afin de rallier les citoyens sur une autre ligne. M. Renaud évoque un principe de contournement. « C’est une situation temporaire, mais qui permet de résorber le problème des pannes dans le quartier. »

Au moment d’écrire ces lignes, le disjoncteur n’a pas été réparé. Il le sera « le plus rapidement possible dans les prochaines semaines », prévoit Hydro-Québec. Le conseiller relation avec le milieu précise : « Les manœuvres de réparation sur le disjoncteur ne nécessiteront pas de coupures de courant et n’entraîneront pas de pannes. »

D’ici là, une analyse plus poussée sera réalisée pour tenter de comprendre la source du problème.

QUESTION AUX LECTEURS :

Comment occupez-vous votre temps sans électricité?

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires