Un défi que surmontent des adolescentes du Club Impulsion

Photo de Frank Rodi
Par Frank Rodi
Un défi que surmontent des adolescentes du Club Impulsion
(Photo : Courtoisie)

Combiner études et passion sportive

Lorsqu’un athlète atteint un niveau compétitif provincial ou national, la gymnastique et le trampoline exigent plusieurs heures d’entraînement.
Jumeler cela à des études secondaires ou postsecondaires peut devenir un défi colossal pour un sportif, surtout s’il ne bénéficie pas d’un programme d’aménagement sport-études.
Face à l’ampleur du défi et parfois démunis d’outils devant la transition, il n’est pas rare de voir des athlètes abandonner leur sport au début du secondaire. Pourtant, et malgré leur jeune âge, plusieurs d’entre eux arrivent à développer des méthodes de travail et de gestion de leur horaire permettant de combiner harmonieusement leurs études et leur passion. Parfois même en suivant un programme d’éducation internationale exigeant.

« Cinq gymnastes du “ groupe des grandes ” ont bien représenté Impulsion. » – Marie-Pierre Bouchard

Cet accomplissement exige de développer des qualités essentielles telles que la persévérance, la discipline, l’effort et la capacité d’adaptation. Les gymnastes apprennent aussi à faire des compromis, à se fixer des objectifs et à déployer les efforts nécessaires pour les atteindre. C’est ce que s’évertue à faire au quotidien le groupe d’adolescentes du secteur compétitif provincial en gymnastique du Club Impulsion, surnommé affectueusement le « groupe des grandes ». Composée de huit gymnastes âgées de 12 à 17 ans, la formation concourt dans les niveaux JO 5-6-7 et fréquente le secondaire ou le cégep. « Elles peuvent être fières de leur cheminement et de leurs efforts. Les résultats à la première compétition invitation illustrent que cela en vaut la peine », explique fièrement la directrice générale et technique du Club Impulsion, Marie-Pierre Bouchard.

Première invitation provinciale, les efforts récompensés

La première invitation du secteur provincial en gymnastique avait lieu en novembre dernier à Victoriaville. « Une belle occasion de briser la glace en arborant le nouveau maillot du Club! Cinq gymnastes du “ groupe des grandes ” ont bien représenté Impulsion », souligne Marie-Pierre Bouchard.
C’est le cas d’Alexia Meloche, qui a raflé la médaille d’or au saut, la médaille d’argent aux barres, au sol et au total des engins ainsi qu’une cinquième place à la poutre dans la catégorie JO5 15 ans et plus. Sa collègue Charlotte Gaudreau a obtenu une médaille de bronze aux barres, un ruban de quatrième position au saut et au total des engins, ainsi qu’une sixième position à la poutre. Dans la catégorie JO6 15 ans et plus, Laura Sénégas s’est classée sixième au saut et à la poutre. Dans la catégorie JO7 13-14 ans, Aurélie Lavoie a eu une quatrième place au saut et à la poutre. Finalement, dans la catégorie JO7 15 ans et plus, Zoé Laurendeau a mérité une médaille d’argent au saut, une médaille de bronze aux barres ainsi qu’au total des engins et une sixième position au sol.
Le Club Impulsion prône l’équilibre entre le sport et les études et favorise la pratique du sport tout au long du parcours scolaire d’un athlète, du préscolaire à l’université. Tous les efforts sont concentrés afin d’offrir et de développer des formules permettant aux athlètes du Club de pratiquer leur discipline tout en plaçant leurs études en avant-plan.
« Longue vie aux membres du “ groupe des grandes ” et à leur passion. Des efforts récompensés! Sans oublier l’apport de leur entraîneuse dévouée, Laurie Blais Carrière », de conclure Marie-Pierre Bouchard.

QUESTION AUX LECTEURS :

Avez-vous déjà assisté à une compétition du Club Impulsion?

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des