Un court-métrage à Fantasia

Photo de Frank Rodi
Par Frank Rodi
Un court-métrage à Fantasia
Sur le plateau de tournage du court-métrage , on reconnaît David Émond-Ferrat à l’extrême droite. (Photo : courtoisie)

David Émond-Ferrat

You Don’t Know Me, un court-métrage coréalisé par David Émond-Ferrat et son amie Isabelle Giroux, sera présenté en première mondiale au Festival international de films Fantasia, ce jeudi 11 juillet, à 21 h 30.

Le film de 11 minutes sera à l’affiche avant The Art Of Self-Defense (réalisé par Riley Stearns et mettant en vedette Jesse Eisenberg) et projeté dans le cadre des Fantastiques week-ends du cinéma québécois.

Une histoire digne d’un épisode de Fargo

Le court You Don’t Know Me raconte le sort d’un couple américain qui se retrouve mêlé dans une histoire sordide lors d’une pause dans une station-service de la campagne québécoise. L’histoire s’inspire de Fargo – « des gens ordinaires qui basculent malgré eux dans un univers criminel » – et rappelle la série québécoise Faits divers avec ses « personnages plus grands que nature et son ambiance de comédie noire ».

L’un des réalisateurs de You Don’t Know Me, le Montarvillois d’origine David Émond-Ferrat, résume : « Le couple est pris dans un engrenage après avoir été témoin d’une situation particulière dans le frigo à bière du dépanneur. C’est digne de Fargo. »

« C’est beaucoup plus valorisant de cette façon! […] Personnellement, ça me met en confiance pour la suite des choses. » -David Émond-Ferrat

Un projet du Kino Kabaret

Le film a été réalisé en 2019 dans le cadre du Kino Kabaret International de Montréal, lors duquel les artisans doivent scénariser, monter et mettre en scène un court-métrage en 72 heures. Les films sont ensuite présentés devant public. C’est à ce moment que You Don’t Know Me s’est fait remarquer. « Il y a deux façons de présenter son film à Fantasia, mentionne en entrevue avec Les Versants David Émond-Ferrat. Soit on le soumet avant une date limite, et peut-être sera-t-il sélectionné. Soit ton film est vu ailleurs, dans un autre contexte, par l’un des chercheurs de têtes de Fantasia. »

Ce fut le cas pour le projet de David Émond-Ferrat et de son amie Isabelle Giroux, puisque le directeur des Fantastiques week-ends du cinéma québécois, Rémi Fréchette, assistait au Kino Kabaret. C’est lui qui leur a proposé d’inscrire leur court-métrage, et ce, même si la date limite était dépassée; il souhaitait le programmer au festival.

Une démarche qui remplit de fierté le principal intéressé. « C’est beaucoup plus valorisant de cette façon! Ça démontre un intérêt et la qualité de la niche consacrée au film. Le programmeur lui-même est venu le chercher! Personnellement, ça me met en confiance pour la suite des choses », d’observer David Émond-Ferrat.

La suite des choses, pour celui qui a vu cinq autres de ses courts être présentés à Fantasia dans le passé, c’est « de faire vivre ce film, lui donner une vie ». Il poursuit : « Qu’il puisse obtenir une telle place à Fantasia, projeté juste avant un long-métrage – une première pour moi! -, ça fait briller le film. Ensuite, l’idée, c’est de le distribuer le plus possible grâce au travail de la boîte Welcome Aboard. On espère des prix afin d’acquérir une certaine notoriété, plus de valeur et une reconnaissance dans le milieu. » Advenant cette vie à You Don’t Know Me, le réalisateur admet que les demandes de subventions risquent d’avoir plus de succès par la suite. « Après, ce à quoi j’aspire, le plan de match, pour Isabelle et moi, c’est de développer un long-métrage. »

Notons la participation de Paskale Jobin à la direction artistique ainsi que Vincent Allard à la direction photo, deux autres Montarvillois d’origine. Jeudi soir, une partie de l’équipe du film sera assise dans la salle pour assister à cette première.

Fantasia célèbre cette année son 23rendez-vous. Depuis sa fondation en 1996, le Festival international de films Fantasia est maintenant « renommé comme le plus grand et plus influent événement de sa catégorie en Amérique du Nord ». Sa programmation diversifiée privilégie le cinéma de l’imaginaire provenant d’Asie, d’Europe et des Amériques. Cette année, il se déroule du 11 juillet au 1er août, à Montréal.

QUESTION AUX LECTEURS :

Aimez-vous le cinéma de genre?

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des