Un concert-bénéfice pour les victimes d’exploitation sexuelle

Par Marianne Julien
Un concert-bénéfice pour les victimes d’exploitation sexuelle
(Photo : Courtoisie)

Le Service de police de l’agglomération de Longueuil (SPAL) et l’Orchestre symphonique de Longueuil (OSDL) s’unissent pour la lutte contre l’exploitation sexuelle.

Le 7 juin prochain, l’OSDL et le SPAL présenteront un concert-bénéfice pour la lutte contre l’exploitation sexuelle à l’église de Saint-Hubert.

Ce nouveau projet a pour objectif de venir en aide financièrement aux organismes qui œuvrent quotidiennement à aider les victimes d’exploitation sexuelle à se sortir de ce milieu. Ainsi, la totalité des profits engendrés par la vente des billets sera versée à trois de ces organismes, soit le 2159, la Maison Kekpart et Macadam Sud.

« Ces partenaires nous aident énormément sur le terrain et ont besoin à l’occasion d’une aide financière afin de poursuivre leur mission », souligne Fady Dagher, le directeur du SPAL.

Ainsi, les policiers du SPAL et des représentants des organismes communautaires accompagneront les musiciens professionnels de l’OSDL sur scène le temps d’un concert sous la direction du chef et compositeur en résidence de l’OSDL, Maestro Airat Ichmouratov.

Ludivine Reding, qui incarnait Fanny dans l’émission Fugueuse, a été choisie comme porte-parole de l’événement pour l’impact qu’elle a eu sur les Québécois dans cette série bouleversante. L’actrice est d’ailleurs engagée auprès de plusieurs organisations et événements afin de continuer ce travail de sensibilisation.

« La lutte contre l’exploitation sexuelle c’est une cause qui me tient énormément à cœur. Le fait de savoir que ce concert va pouvoir venir en aide financièrement à des organismes qui agissent auprès des victimes, ça me touche beaucoup. Je suis certaine qu’ensemble on peut faire une différence », a-t-elle déclaré lors de l’annonce de l’événement.

Un fléau
Ce concert a aussi comme objectif de sensibiliser la population à l’exploitation sexuelle et auxproblèmes qu’elle peut générer.

Fady Dagher souhaite susciter un dialogue au sein des familles, comme l’a fait Ludivine Reding dans son rôle de Fanny : « Les parents sont aux premières lignes lorsque vient le temps d’aborder certains sujets délicats. Aussi révoltant qu’ils puissent être, il faut absolument entamer le dialogue avec les jeunes filles, et nous espérons qu’un spectacle comme celui-là pourra initier des échanges. »

« Je suis certaine qu’ensemble on peut faire une différence. » – Ludivine Reding

Selon le directeur de police, la société fait face à un phénomène qui peut affecter n’importe quelle famille. « Il ne s’agit pas seulement des jeunes filles provenant des milieux défavorisés, il s’agit aussi de jeunes filles provenant de toutes sortes de milieux, assure-t-il. La descente aux enfers que le personnage a vécu dans la série peut se répéter dans n’importe quelle famille. Croyez-moi là-dessus, comme policier nous le voyons au quotidien. »

D’après le service de police, souvent ce sont des jeunes filles qui banalisent l’hypersexualisation et qui sont plus aventureuses. Celles-ci sont alors attirées à découvrir un nouveau réseau de gens. « Au début c’est excitant, mais rapidement elles réalisent que c’est dangereux, que c’est violent, et elles sont prises dans le cercle », ajoute Fady Dagher.

Notons que le concert-bénéfice qui se tiendra le 7 juin, précèdera le Grand Prix de Montréal, un événement qui a la réputation d’être propice à l’exploitation sexuelle.

Le président de l’OSDL, Jean-Marc Léveillé espère pouvoir ouvrir les canaux de communication et de sensibilisation à la cause grâce à la musique au plus grand nombre de personnes. « On veut transmettre le message qu’on offre la possibilité de s’en sortir aux jeunes qui sont pris dans cet engrenage. »

Important coup de filet
Le SPALest sur une lancée dans cette lutte contre l’exploitation sexuelle. Il y a seulement quelques semaines, il a réussi à démanteler un réseau de proxénète à Longueuil. Au total, une cinquantaine de policiers ont visité une dizaine de résidences dans le cadre du Projet Colonie. Les policiers ont arrêté sept suspects et libéré trois victimes d’exploitation sexuelle, dont deux étaient âgées de 16 ans.

Quatre des suspects font face à des accusations de proxénétisme et de traite de personnes. Ils étaient allés jusqu’à vendre une jeune femme de 22 ans pour quelques milliers de dollars.

L’enquête avait commencé à l’automne 2018 après avoir reçu des appels concernant des activités illégales dans certains appartements.
Les personnes qui désirent assister à ce concert et soutenir la lutte à l’exploitation sexuelle peuvent se procurer les billets à https://longueuil.quebec/fr/concert-benefice-SPAL.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des