Un Circuit des arts qui fonctionne

Photo de Frank Rodi
Par Frank Rodi
Un Circuit des arts qui fonctionne
Le public était au rendez-vous de ce Circuit des arts nouvelle formule. (Photo : Frank Jr Rodi)

Saint-Bruno-de-Montarville

Le Circuit des arts de Saint-Bruno avait lieu en fin de semaine dernière, au lac du Village. Une quarantaine d’artistes peintres, dont 10 de Saint-Bruno-de-Montarville et 3 de Saint-Basile-le-Grand, étaient de ce rendez-vous culturel nouvelle formule.

Le Circuit des arts de Saint-Bruno était présenté cette année dans une formule spéciale, pandémie oblige. Pour la première fois en 13 ans, le public était convié à l’événement en extérieur sur un site où tous les participants étaient rassemblés. « Et ça c’est génial! », s’est permise de nous dire une femme qui bouclait sa visite des artistes, samedi après-midi. C’est que normalement, le Circuit des arts propose un concept unique, une visite d’ateliers des artistes, pour la plupart à la maison.

« Ça doit faire au moins 15 ans que l’AAPARS n’a rien fait à l’extérieur. » -Jacques Landry

Or, les activités intérieures étant restreintes, cette célébration extérieure permettait aux artistes de présenter leurs œuvres et produits dérivés dans un environnement bucolique; soit au lac du Village et face au Vieux Presbytère. Cette année, le Circuit des arts réunissait quelque 40 participants installés sous des chapiteaux et disponibles pour les amateurs d’art. L’artiste Richard Bull, entre autres, a parlé d’une « ambiance carnavalesque » qui permet de démystifier l’art.

Bien que cette formule sous les arbres dénature le véritable concept du Circuit des arts, force est d’admettre que l’alternative qui a permis de présenter cette 13e édition fonctionne. « Les gens sont là! Masqués et respectant la distanciation sociale, mais ils sont là. Il y a des ventes, des contacts, des commandes. Le succès est au rendez-vous! Je réalise que les gens avaient besoin de ça; ces échanges apaisent et éliminent toute anxiété », mentionne RaShel, rencontrée par Les Versants.

Mais l’artiste peintre de Saint-Bruno-de-Montarville reconnaît que le concept fonctionne parce que dame Nature aura collaboré toute la fin de semaine. S’il avait tombé des cordes, pas certain que le public aurait aussi bien répondu, et pas certain que les artistes auraient eu le sourire aussi facile avec les deux pieds dans l’eau et la boue. Organiser un événement à l’extérieur, c’est un coup de dés. Pour cette première, le comité organisateur du Circuit des arts de Saint-Bruno aura eu la main heureuse. « Ça doit faire au moins 15 ans que l’Association des artistes peintres affiliés de la Rive-Sud (AAPARS) n’a rien fait à l’extérieur, affirme le vice-président de l’AAPARS, Jacques Landry. Parce que la température demeure une problématique. »

De son côté, la nouvelle présidente de l’AAPARS, Hélène Raymond, a évoqué « une participation fantastique des gens du public et une formule intéressante qui permet d’ouvrir l’exposition à plus de gens ». Elle ajoute : « Pour l’avenir, une formule hybride, en extérieur et à l’intérieur, pourrait peut-être être envisagée. »

Rencontrée dans un coin du site, l’artiste ReBel s’est aussi exprimée sur ce nouveau concept. « J’aime beaucoup la formule. La température est bonne et pour moi, c’est l’idéal. Ça permet à beaucoup plus de monde de participer à la fois. Chez moi, il y a une limite à installer des chapiteaux pour accueillir les visiteurs. C’est une opportunité intéressante de faire ça ici, en extérieur », souligne ReBel.

Enfin, l’artiste peintre Pierre Duhamel, qui participait au Circuit des arts de Saint-Bruno pour la première fois depuis plusieurs années, était l’un des rares à peindre en direct. Au journal, celui-ci a parlé d’une « belle formule agréable ».

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
2 Commentaires
plus ancien
plus récent plus voté
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
Nona
25 jours

Très bonne idée
Beautiful place

Nona
25 jours

Très bonne idée