Un balado sur le développement durable par un organisme montarvillois

Photo de Gabriel Provost
Par Gabriel Provost
Un balado sur le développement durable par un organisme montarvillois
Un épisode du balado est publié chaque mois jusqu'au Jour de la Terre. (Photo: courtoisie)

L’organisme montarvillois Jeunes engagés pour le développement durable (JEDD) a mis sur pied un balado qui aborde divers enjeux environnementaux actuels.

La directrice générale de l’organisme, Micheline Rainville, n’a pas cessé de créer des projets pour son organisme, et ce, même si la pandémie de COVID-19 a enlevé la possibilité pour les jeunes de se rassembler afin de participer à des événements pendant un certain temps. 

Ainsi, l’organisme a lancé un nouveau projet, qui fait encore une fois participer des jeunes engagés dans la lutte aux changements climatiques. Cette fois-ci, ils ont l’opportunité de s’entretenir avec des experts en provenance de diverses disciplines sur plusieurs sujets qui touchent de près à l’environnement. 

« Le but est de publier un épisode du balado chaque mois pendant huit mois jusqu’au Jour de la Terre », dit Micheline Rainville, qui indique que le premier épisode portait sur les forêts alimentaires avec deux intervenantes de l’organisme Arbre-Évolution COOP pour expliquer de quoi il en ressort. 

Pour le mois d’octobre, l’épisode porte sur le végétarisme, le véganisme et l’environnement, un thème qui sera détaillé par la nutritionniste Cynthia Marcotte. Le thème du mois de novembre sera quant à lui consacré au phénomène du fast fashion et l’invité pour aborder le sujet sera Benoît Duguay, professeur au département d’études urbaines et touristiques de l’UQAM. 

Le défi Avenir durable

Outre le balado, Mme Rainville indique que JEDD a également lancé le Défi avenir durable, qui se déroule du 4 au 29 octobre. « Nous avons lancé un défi aux écoles pour que les jeunes puissent réduire leur impact environnemental au courant du mois. » La directrice de l’organisme estime qu’il s’agit d’une démarche d’autant plus pertinente vu « l’urgence d’agir contre les changements climatiques: il faut que ça bouge. » 

Au total, les groupes ou personnes qui participeront devront réaliser un défi chaque jour pendant 20 jours parmi la liste fournie par JEDDsur son site internet. Les participants inscrits qui auront réussi à compléter les défis et enverront la preuve de la réussite à JEDD entre ler et le 5 novembre seront qualifiés pour remporter des prix multiples, notamment des cartes-cadeaux de 500$ pour les coups de cœur du public.

« Le but est de publier un épisode du balado chaque mois pendant huit mois jusqu’au Jour de la Terre »

-Micheline Rainville

Festival avenir durable

Ces deux activités, de même que la présence de l’organisme sur les réseaux sociaux qui sont fréquentés en grand nombre par un public plus jeune, sont des moyens pour JEDD de mettre la table et d’aborder de multiples questions environnementales en prévision du Festival avenir durable, qui a lieu chaque année le 22 avril. 

En 2021, pandémie oblige, Mme Rainville avait dû créer un événement virtuel pour célébrer le Jour de la Terre. Durant ce spectacle, qui a été présenté dans plusieurs écoles de la province, l’artiste Kattam, qui est percussionniste et qui joue de différents instruments à percussion, avait offert une performance musicale aux élèves. Un questionnaire a également été présenté aux enfants, qui pouvaient répondre et voir les résultats s’afficher en temps réel sur un écran. 

En 2022, la pandémie de COVID-19 aura peut-être diminué suffisamment pour permettre à l’organisme de tenir des festivités plus traditionnelles, soit des moments où des jeunes peuvent être rassemblés afin de montrer leur union dans une optique de développer le monde de manière durable.  

Quels gestes posez-vous au quotidien pour assurer le développement durable?

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires