Un atlas pour les paysages de la MRC Marguerite d’Youville

Source: MRC Marguerite d'Youville
Un atlas pour les paysages de la MRC Marguerite d’Youville
L’atlas de la MRCMarguerite d’Youville est disponible en ligne sur le site internet de la MRC. (Photo:courtoisie)

La Municipalité régionale de comté (MRC) Marguerite d’Youville publie son Atlas des paysages, une ressource complète pour l’histoire et la géographie de la région.  

C’est avec fébrilité que la MRC lève le voile sur un important outil de référence qui permettra à la population d’youvilloise de mieux connaître les spécificités qui caractérisent sa région. 

L’Atlas des paysages de Marguerite-D’Youville est l’aboutissement d’une année de recherches effectuées avec la collaboration de la coopérative Les Mille Lieux. Ce précieux ouvrage vient doter la MRC d’une vision à grande échelle pour l’aménagement de ses paysages et il permet de mettre en lumière l’importance de la question paysagère dans le déploiement d’actions concertées. Un guide des paysages régionaux, regorgeant de connaissances fines du territoire, a été développé en marge de cet exercice.

Pour les générations futures

L’Atlas des paysages et le Guide des paysages régionaux constituent la pierre angulaire d’une inscription à long terme des paysages youvillois dans l’imaginaire collectif. Si l’Atlas vient compléter la palette d’outils des aménagistes, élu(e)s et urbanistes du territoire, le Guide se veut un outil de sensibilisation et de communication destiné à être diffusé largement à toutes celles et tous ceux qui le souhaitent.

Pour M. Martin Damphousse, préfet de la MRC de Marguerite-D’Youville, l’Atlas des paysages permettra d’adopter une nouvelle approche face à l’évolution du territoire : « Cet ouvrage de grande qualité rappelle à quel point nous avons la chance d’habiter une région riche en histoire et en patrimoine paysager. Il est essentiel d’adapter nos actions futures afin d’en assurer la préservation pour en faire profiter aux prochaines générations ».

Ce projet a été financé par le Fonds d’appui au rayonnement des régions du ministère des Affaires municipales et de l’Habitation (MAMH), puisqu’il s’agit d’un projet mobilisateur ayant un rayonnement régional.

Les origines du projet

Dans le cadre du Plan de développement de la zone agricole (PDZA), adopté par la MRC de Marguerite-D’Youville en juillet 2014, il était prévu une action pour la mise en valeur et la caractérisation des paysages youvillois. Par cette action, la MRC désirait documenter notamment le potentiel paysager agricole du territoire en s’associant avec le milieu universitaire. 

La MRC, en collaboration avec l’École d’urbanisme et d’architecture de paysage de l’Université de Montréal, organisait en 2015, dans le cadre de travaux des étudiants de l’atelier Espace régional, l’analyse des territoires de Calixa-Lavallée et Verchères. En 2016, cette collaboration s’est poursuivie pour le territoire de Contrecœur avec des étudiants à la maîtrise.

« Il est essentiel d’adapter nos actions futures afin d’en assurer la préservation pour en faire profiter aux prochaines générations »

-Martin Damphousse

Disponible en ligne

Les citoyens qui seraient intéressés à en  apprendre davantage sur leur municipalité ou sur un quelconque aspect touchant la MRC peuvent consulter l’atlas à même le site internet de la MRCMarguerite d’Youville, dans la rubrique z Atlas des paysages ». 

Au total, ce sont quatre sections de l’ouvrage qui peuvent y être consultées. Elles totalisent un peu moins de 450 pages. La première partie aborde la caractérisation des paysages, la deuxième parle plutôt des familles et des entités de paysage et la troisième porte sur la vision et les pistes d’action pour préserver lesdits paysages. Le guide des paysages régionaux fait également partie de cet ensemble. 

À propos de la MRC

La MRC de Marguerite-D’Youville a un mandat de concertation entre les municipalités qui la composent, soit Calixa-Lavallée, Contrecœur, Saint-Amable, Sainte-Julie, Varennes et Verchères. La MRC voit aussi à la gestion des services à l’échelle régionale et aux activités issues de la concertation. Les pouvoirs qu’elle détient lui sont conférés en partie par le Code municipal du Québec, par la Loi sur l’aménagement et l’urbanisme, la Loi sur la sécurité incendie, la Loi sur les compétences municipales et finalement par des ententes intermunicipales.

Quelle importance devrait-on apporter à la conservation de nos paysages?

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires