Un après-midi sous le signe de la convivialité et de la fierté!

Un après-midi sous le signe de la convivialité et de la fierté!

Remise des prix du concours Saint-Bruno s’allume et réception du Nouvel An

La remise de prix du 12e concours Saint-Bruno s’allume, organisé par le comité d’embellissement, a eu lieu le dimanche 9 janvier en après-midi au Centre Marcel-Dulude. A suivi la traditionnelle réception du Nouvel An, à laquelle ont participé environ 170 personnes.

La présidente du comité d’embellissement, Paule Benjamin, a animé l’événement, tandis qu’à l’écran défilaient les photos des décors gagnants, réalisées par Jean Richard, devant un public émerveillé. Madame Benjamin a invité les élus à tour de rôle à venir remettre les prix aux lauréats : une photo de leur décor offert par la Ville et un luminaire venant du Comité. Elle était assistée de Marie-Andrée Hinse et de Roger Jolin.  L’atmosphère était à la fête, on échangeait des félicitations en même temps que des vœux du Nouvel An. Le maire Claude Benjamin a conclu l’événement par des remerciements et félicitations à tous les lauréats ainsi que tous les citoyens qui ont « allumé » Saint-Bruno-de-Montarville. Il a souligné la présence du député provincial, Bertrand St-Arnaud, accompagné de son équipe « Il est toujours fidèle et présent à nos événements », a fait remarquer M. Benjamin. Ce qu’il répétera plus tard, lors de la réception du Nouvel An, à laquelle tous les citoyens avaient été conviés.

Madame Benjamin a présenté « le cadeau du jour » : le violoniste et chanteur Marc Angers, qui avait fait l’ouverture du concert de Marc Hervieux, sur la montagne, en septembre dernier. « Le violon est le cri de l’âme », avait-il dit à Mme Benjamin. « Son cri de l’âme », fort bien modulé, a ajouté à l’atmosphère festive.

Au hasard des rencontres, Micheline Villeneuve, lauréate depuis cinq ans, nous a fait part de sa passion pour décorer. « Je travaille à temps plein et mon mari me suggérait, pour cette année, de laisser les décorations de côté, mais je ne le pouvais pas. Impossible. C’est mon évasion et ma fierté. » Et d’ajouter : « Je suis fière aussi de dire que j’appartiens, depuis 1995, à Saint-Bruno-de-Montarville. » Madame Villeneuve est la fille du peintre naïf de Chicoutimi, Arthur Villeneuve, qui aurait eu 100 ans en 2010. Elle relate qu’au Saguenay, sa mère illuminait sa corde à linge à l’époque des Fêtes et quand elle a déménagé à Montréal, elle a déménagé la tradition avec elle! On est créatifs, dans la famille!

La réception du Nouvel An

Comme il le fait depuis cinq ans, le premier magistrat a offert ses vœux de bonne et heureuse année aux personnes présentes et à tous les citoyens de Saint-Bruno-de-Montarville. Il a aussi réitéré son engagement et celui du conseil municipal à l’égard des Montarvillois, et souhaité la bienvenue aux nouveaux arrivants. C’est dans la langue anglaise qu’il a terminé sa courte allocution en répétant ses vœux pour la nouvelle année.

Accompagné de vin, le goûter offert ajoutait au plaisir des citoyens de se retrouver au son de la musique de Marc Angers.

 

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des