Un allègement d’un mois pour être adéquatement vacciné dans le réseau de la santé

Photo de Jean-Christophe Noël
Par Jean-Christophe Noël
Un allègement d’un mois pour être adéquatement vacciné dans le réseau de la santé
Christian Dubé, ministre de la Santé. (Photo : archives)

Le ministre de la Santé Christian Dubé a prolongé de trente jours l’échéancier obligeant le personnel du réseau de la santé à être doublement vacciné.

« Principalement, c’est pour minimiser l’impact sur le service aux citoyens », a justifié d’entrée de jeu le ministre de la Santé. Le départ potentiel des non-vaccinés additionné au personnel déjà manquant aurait « ajouté une pression beaucoup trop forte sur notre réseau […] si on continue comme ça, on va foncer dans un mur », précise-t-il.

M. Dubé considère qu’il serait irresponsable d’aller de l’avant avec la date du 15 octobre, expliquant le report de la mise en application du décret au 15 novembre. Malgré ce report, les travailleurs non-vaccinés des réseaux public et privé devront toutefois être testés trois fois par semaine à partir du 18 octobre.

« Si on continue comme ça, on va foncer dans un mur. » – Christian Dubé

Québec a également pris la décision de ne pas verser les primes COVID-19 de 4 % ou 8 % ainsi que la prime de 15 000 $ aux travailleurs non-vaccinés. Ceux-ci pourront toucher la prime s’ils se font doublement vacciner au cours des trente prochains jours. Quant aux travailleurs nouvellement recrutés dans le réseau de la santé, ils devront être adéquatement vaccinés. Encore une fois, il en sera de même pour le secteur privé.

En ce qui a trait aux personnes vulnérables, particulièrement dans les résidences pour aînés, une troisième dose s’administre actuellement. Le gouvernement espère aussi vacciner les enfants de 5 à 11 ans dans les semaines à venir.

En terminant, le ministre de la Santé mentionne que les « différents scénarios présentés étaient trop lourds de conséquences pour son réseau ».  Au sein des scénarios dont il parle, c’était environ de 10 000 à 14 000 travailleurs que le réseau perdait au 15 octobre. « Je me dois présentement d’additionner du personnel dans notre réseau qui est à bout de souffle, pas d’en soustraire », conclut-il.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires