Transfert d’autobus

Photo de Frank Rodi
Par Frank Rodi
Transfert d’autobus
Avec environ 120 autobus sur la route, Autobus Robert assure le transport scolaire dans la vallée du Richelieu et dans une partie de l’agglomération de Longueuil. (Photo : Frank Jr Rodi)

Transaction entre Autobus Robert et BE Grisé Transport

Le journal Les Versants a appris que l’entreprise Autobus Robert, située à Saint-Basile-le-Grand, avait fait l’acquisition des contrats et des autobus scolaires de BE Grisé Transport, qui a pignon sur rue à Saint-Bruno-de-Montarville.

La transaction a été confirmée au journal, d’une part par une employée responsable de l’administration chez Autobus Robert. Quand on lui demande s’il y a bien eu transaction entre les deux entreprises, la femme répond que c’est bien le cas. « Oui, c’est exact! C’est tout récent. La transaction a été réalisée au début de l’année scolaire. »

« Tout le monde a droit à la retraite. » – Normand Provost

Du coté de BE Grisé Transport, la nouvelle du transfert a aussi été confirmée par la réceptionniste, mais celle-ci a préféré ne pas commenter. « Je vais laisser Normand Provost répondre à vos questions. C’est lui qui a vendu », déclare-t-elle.

Joint par le journal, Normand Provost confirme qu’il a vendu une trentaine d’autobus jaunes et les contrats scolaires à Autobus Robert. « Je n’ai plus de contrats scolaires. Les employés suivent aussi dans la transaction », affirme M. Provost.

Notons que la compagnie BEGrisé Transport n’a pas été vendue, et Autobus Robert n’a pas fait l’acquisition de BEGrisé Transport.

En entrevue avec Les Versants, le directeur d’Autobus Robert, Louis-Martin Robert, explique: « Je n’ai pas acheté BE Grisé, j’ai acheté les autobus et les contrats de transport qui se rattachent aux élèves qui habitent à Saint-Bruno-de-Montarville. Les chauffeurs et les employés sont aussi transférés au sein de mon équipe », confie Louis-Martin Robert.

Quand on demande à M. Provost ce qui l’a motivé à se départir de ses actifs, l’homme nous lance: « Vous viendrez me voir à 70 ans! » Du même souffle, il précise : « Je suis rendu là. Tout le monde a droit à la retraite. »

Mais avant de passer à la retraite officielle, M. Provost prête main-forte à M. Robert dans la transition. « Je n’arrêterai jamais. En ce moment, je donne un coup de main pour soutenir le nouvel acheteur jusqu’à la transition complète. »

Normand Provost a acheté BE Grisé en 1982, des mains de Bruno Grisé. « Trente-huit ans plus tard, c’est le temps de passer à autre chose! », d’ajouter l’entrepreneur, qui est demeuré assez vague quant à l’avenir de BEGrisé Transport. « C’est mes affaires; je n’ai pas envie de répondre à cette question. »

De son côté, Louis-Martin Robert a pris la relève de la compagnie de transport fondée en 1960 par son grand-père. Avec environ 120 autobus sur la route, Autobus Robert assure le transport scolaire dans la vallée du Richelieu et dans une partie de l’agglomération de Longueuil. « Le but d’une telle acquisition, c’est de conserver une qualité de service », note M. Robert.

Un mot d’employé

Enfin, pour un employé de BE Grisé Transport, qui a préféré garder l’anonymat, cette transaction signe « la fin d’une époque » pour l’entreprise de Saint-Bruno-de-Montarville. Celui-ci précise : « Je travaille pour BE Grisé depuis quelques années. Tout ce que je sais, c’est qu’Autobus Robert a acheté les [actifs de] Autobus Grisé officiellement. Le nouveau propriétaire n’a pas acheté le terrain et les autobus devraient être transférés à Saint-Basile-le-Grand, probablement après les Fêtes. Il semble que le nouveau propriétaire devrait rencontrer les employés bientôt. »

Ni M. Robert, ni M. Provost n’ont confirmé cette affirmation à propos du moment exact où seront transférés les autobus.

QUESTION AUX LECTEURS :
Que pensez-vous de cette transaction?

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires