Trans-Herbe obtient une aide financière de 44 000 $

Photo de Frank Rodi
Par Frank Rodi
Trans-Herbe obtient une aide financière de 44 000 $
(Photo : Frank Jr Rodi)

Gouvernement du Canada

Afin d’accroître ses ventes à l’exportation en participant à des missions à l’étranger et à des salons professionnels, et pour concevoir des produits promotionnels, l’entreprise Trans-Herbe, de Saint-Bruno-de-Montarville, a obtenu une aide financière de 44 000 $ du gouvernement du Canada.
Trans-Herbe fait partie des 16 petites et moyennes entreprises (PME) du Québec qui se sont partagé plus de 390 000 $. Au total, le Canada a versé plus de 1,84 million de dollars à 75 PME alimentaires pour leur permettre de promouvoir leurs produits et de développer leurs marchés d’exportation à l’étranger, par exemple en participant à des missions internationales, à d’importants salons professionnels du domaine de l’alimentation de même qu’à d’autres activités de commercialisation. « Grâce aux fonds d’Agri-marketing, nous présentons et faisons la promotion des nos thés Four O’Clock et de nos tisanes sur le marché scandinave », explique la directrice générale de Trans-Herbe, Karine Pomerleau.

« Nous souhaitons aller un peu plus loin, conquérir des marchés supplémentaires. » -Karine Pomerleau

Plus précisément, Trans-Herbe a utilisé cet investissement afin de participer à des foires alimentaires dans d’autres pays en plus de faire de la publicité à propos de ses produits dans les pays scandinaves. Sur une période de trois ans, la compagnie a connu une croissance soutenue de plus de 30 % dans ces contrées.
Pour Karine Pomerleau, il est maintenant temps de percer le marché mexicain, le reste du Canada et nos voisins du Sud. « Nous souhaitons aller un peu plus loin, conquérir des marchés supplémentaires », mentionne au journal la directrice générale.
Pour le gouvernement, les PME représentent le pilier de l’économie canadienne. Elles fournissent des produits et des services, créent des emplois et renforcent les collectivités à l’échelle du pays. Le gouvernement est déterminé à faire en sorte qu’elles puissent se développer et prospérer. C’est pourquoi le plan du gouvernement du Canada prévoit de stimuler l’économie et de renforcer la classe moyenne en aidant les secteurs canadiens de l’agriculture, de l’agroalimentaire, du poisson et des produits de la mer à percer de nouveaux marchés nationaux et internationaux. « Une des grandes priorités de notre gouvernement consiste à aider les entreprises à maximiser leur capacité à faire connaître les produits canadiens sur les marchés internationaux et à faire croître la demande. Ces entreprises qui réussissent à trouver de nouveaux marchés internationaux permettront au Canada d’être un chef de file sur le marché des exportations de grande qualité tout en créant plus d’emplois, en stimulant l’activité économique et en renforçant la classe moyenne au pays », a souligné lors d’un point de presse dans les locaux de Trans-Herbe jeudi dernier Jean-Claude Poissant, secrétaire parlementaire du ministre de l’Agriculture et de l’Agroalimentaire, Lawrence MacAulay.
Point de presse qui s’est notamment déroulé en présence du député fédéral de Montarville, Michel Picard.
« Lorsque les entreprises exportent plus de produits, elles créent des emplois et stimulent la croissance au pays. Notre gouvernement veut s’assurer que les PME ont les ressources dont elles ont besoin pour accroître leurs activités et soutenir la concurrence sur les marchés étrangers. Nous leur offrons donc des programmes comme Agri-marketing et CanExport, qui aident les Canadiens de la classe moyenne à tirer profit des occasions d’exportation mondiales et à vendre leurs produits aux consommateurs des quatre coins du monde. La contribution annoncée aujourd’hui aidera un plus grand nombre de PME, dont plusieurs au Québec, comme Trans-Herbe, à y parvenir », de déclarer dans un communiqué la ministre Bardish Chagger, leader du gouvernement à la Chambre des communes et ministre de la Petite entreprise et du Tourisme.
Programme Agri-marketing
Dans le programme Agri-marketing, les PME sont des producteurs et des transformateurs qui exercent leurs activités dans les secteurs de l’agriculture, de l’agroalimentaire, du poisson et des produits de la mer. Ces entreprises doivent participer directement à la production, à la récolte, à la transformation ou à d’autres activités visant à transformer ou à regrouper des produits agricoles ou à leur ajouter de la valeur, et elles doivent compter moins de 250 employés et avoir un chiffre d’affaires annuel qui ne dépasse pas 50 millions de dollars. Le programme Agri-marketing de « Cultivons l’avenir 2 » est une initiative quinquennale de 341 millions de dollars.
Aujourd’hui, les employés de Trans-Herbe conçoivent 2 millions de sachets de thé et tisane par jour.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des