Tommy Mercier avec les Carabins de Montréal

Photo de Frank Rodi
Par Frank Rodi
Tommy Mercier avec les Carabins de Montréal

Football universitaire

Pendant qu’un Montarvillois quitte le football universitaire, un autre y fait son entrée. Après Hugo Richard avec le Rouge et Or de l’Université Laval, Tommy Mercier grossira les rangs des Carabins de l’Université de Montréal en juin prochain.
À la suite d’un séjour avec les Lynx du Cégep Édouard-Montpetit, Tommy Mercier a signé récemment un contrat avec les Carabins de l’Université de Montréal.
Le jeune homme, qui soulignera d’ici la fin de 2018 son 21 anniversaire, parle d’opportunité. « J’ai récemment complété une grosse étape de ma carrière avec les Lynx, amorce Tommy Mercier, en entrevue avec Les Versants. Mes débuts chez les Carabins, je vois ça comme un gros défi! Ce sont quatre années de football à l’université qui s’annoncent; c’est un beau challenge! »
En marge de sa dernière campagne collégiale, Tommy Mercier a été interrogé par les recruteurs des Carabins. « Ils sont venus me voir durant une partie, puis ils m’ont contacté plusieurs fois. Il y avait un intérêt des deux côtés », dira-t-il au téléphone. Mais Montréal n’était pas la seule à épier les exploits du joueur de ligne défensive sur le terrain. D’autres universités ont démontré une certaine curiosité pour lui. « Sherbrooke, McGill, Laval, Concordia, Carleton, Bishop », énumère-t-il.

Un choix géographique, sentimental et financier

Au final, Tommy Mercier a choisi de porter les couleurs des Carabins de l’UdeM. « Je savais que mon choix s’arrêterait pour une université de la région de Montréal. Je souhaitais rester dans mon coin. En raison de ma famille, de mon emploi. Ça me permet aussi de ne pas prendre d’appartement. »

« Je vois ça comme un gros défi! » – Tommy Mercier

Plus tôt cet automne, le footballeur est allé visiter sa future organisation, question de faire connaissance : « J’ai aimé la vibe, l’énergie, le groupe d’entraîneurs. J’ai regardé un match sur place et j’ai eu la piqûre! »
L’ancien porte-couleurs des Barons de Saint-Bruno-de-Montarville a également rencontré l’entraîneur-chef, Danny Maciocia. Leur discussion a permis de mettre au clair que les deux parties désirent que Tommy soit de l’alignement partant dès sa saison initiale. « C’est le but ultime! Faire l’équipe dès ma première année à l’université. M. Maciocia m’a indiqué que je m’en allais vers le bon chemin et m’a conseillé pour les études. »
Du côté des Carabins, on nous explique que Tommy « est un joueur athlétique avec beaucoup de potentiel. Au simple coup d’œil, on constate qu’il peut devenir un joueur d’impact pour notre équipe. Avec notre [groupe] d’entraîneurs et de préparateurs physiques, il sera encore plus explosif. On parle d’un joueur qui a déjà beaucoup impressionné lors de son passage dans les rangs collégiaux. On ne peut que voir de belles choses pour son avenir. En raison de ses capacités physiques et de son bon sens du football, il est devenu pour nous une priorité dans notre recrutement. »
Le principal intéressé est en train de compléter une technique en maintenance aéronautique à l’École nationale d’aérotechnique.
En tant que membre de la ligne défensive, son rôle sur le terrain est d’empêcher le porteur de ballon « d’aller le plus loin possible » et de plaquer le quart-arrière ou le porteur de ballon.
Rappelons qu’en 2014, Tommy Mercier avait endossé l’uniforme d’Équipe Québec afin de représenter la province lors de la Coupe Canada 2014, à Saskatoon, en Saskatchewan. Il faisaient alors partie des 40 meilleurs espoirs du football québécois de moins de 18 ans.

Un footballeur qui se distingue

Il faut mentionner que Tommy Mercier a terminé sa dernière saison chez les Lynx avec deux mentions d’excellence, dont celle du Meilleur joueur de la Ligue de football collégial division 2. L’année dernière, il a aussi été nommé sur l’équipe d’étoiles défensives. Ce qui n’est pas sans rappeler son passage avec les Barons, alors qu’il a, entre autres, mis la main sur le trophée du meilleur joueur défensif de sa formation. Lors du banquet de la Ligue de football Midget du Québec, il a aussi reçu le même honneur, décerné au meilleur joueur défensif de la division Wilbert-Scott. Enfin, après une participation à l’École de football Bruno-Heppell, l’athlète a été nommé sur la formation étoile.

Une famille passionnée de football

Le football est une histoire de famille chez les Mercier. Non seulement Tommy poursuivra sa carrière avec les Carabins, mais son jeune frère de 10 ans, Jacob, joue actuellement avec les Barons de Saint-Bruno. Son frère est pour lui un modèle à suivre. « Il suit mes traces et ça me touche beaucoup. » Le troisième garçon de la famille, Cédric, a aussi porté le chandail bleu-blanc-rouge des Barons, jusqu’en 2008-2009. Le père, Stéphane Mercier, n’a jamais joué au football, mais il a été entraîneur deux ans pour les Packers de Greenfield Park, à partir de 2004, alors que Tommy commençait sa carrière.

QUESTION AUX LECTEURS :

Selon vous, quelle organisation de Saint-Bruno-de-Montarville développe le mieux ses athlètes?

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des