Sylvain St-Pierre en formation

Sylvain St-Pierre en formation

Une Journée de perfectionnement des entraîneurs québécois avait lieu en octobre dernier.

Crédit photo : Courtoisie

Journée de perfectionnement des entraîneurs québécois

L’entraîneur adjoint Sylvain St-Pierre a pris part, le 8 octobre dernier, à la première Journée de perfectionnement des entraîneurs québécois. Cette nouveauté, tenue sous la thématique Devenir meilleur pour nos joueurs, était organisée en collaboration avec Hockey Québec et la Ligue de hockey midget AAA du Québec (LHMAAAQ).

Les instructeurs représentant la région Richelieu, comme le Grandbasilois Sylvain St-Pierre, ont tenu leur journée de perfectionnement au Centre aquatique de Saint-Hyacinthe. « Je me suis inscrit à cette journée de perfectionnement parce que j’avais un intérêt à aller chercher de nouvelles connaissances », explique en entrevue avec Les Versants Sylvain St-Pierre. Il est entraîneur adjoint pour les Remparts du Richelieu, une formation féminine dans la catégorie peewee AAA de la Ligue de hockey d’excellence du Québec. Je souhaitais aussi rencontrer d’autres entraîneurs de la région et échanger avec eux. »

« J’ai trouvé l’initiative efficace. » – Sylvain St-Pierre

L’événement, d’une ampleur inégalée, était chapeauté par chacun des 15 clubs de la LHMAAAQ.

Pour Sylvain St-Pierre, c’était aussi l’occasion de conserver sa certification d’entraîneur. « Nous sommes obligés de suivre des formations avec Hockey Québec et Hockey Canada pour accumuler des points », mentionne-t-il.

En l’espace de 5 ans, il doit accumuler 30 points en formation continue, requis par le Programme national de certification des entraîneurs. Le 8 octobre dernier, lors de la Journée de perfectionnement, il a enregistré 8 points. « Si je n’ai pas de formation continue en cinq ans, je pourrai perdre ma certification. »

Il commente le rendez-vous auquel il a participé à Saint-Hyacinthe, parmi une trentaine d’autres comme lui : « C’était intéressant!J’ai apprécié de côtoyer les spécialistes élites de l’équipe des Gaulois; j’ai trouvé l’initiative efficace. »

M. St-Pierre a particulièrement aimé le volet de la formation lors duquel l’accent était mis sur le jeu en espaces restreints : « C’est un aspect à ne pas négliger des entraînements. J’ai appris beaucoup. »

L’ensemble des entraîneurs et entraîneuses de la province, qu’ils provenaient du hockey féminin ou masculin, et ce, autant des secteurs élite que compétitif, récréatif ou scolaire, étaient conviés à cette Journée de perfectionnement gratuite organisée par l’équipe midget AAA de leur territoire.

Sylvain St-Pierre a amorcé sa carrière derrière un banc de hockey en 2006 avec l’Association du hockey mineur de Saint-Basile-le-Grand. « J’ai coaché mon garçon et ma fille plusieurs années. »

Selon lui, un entraîneur de qualité est structuré, planifié, patient, sait s’ajuster et progresser au cours d’une saison. Il conclut : « Notre ouvrage, il s’effectue aux pratiques. Les matchs, eux, servent à observer afin d’apporter des changements ensuite. »

QUESTION AUX LECTEURS :
Avez-vous déjà suivi une formation d’entraîneur?

Leave a Reply

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des