Suzanne Roy gagne son pari

Photo de Frank Rodi
Par Frank Rodi
Suzanne Roy gagne son pari
La nouvelle ministre de la Famille, Suzanne Roy. (Photo : (Photo : Frank Jr Rodi))

Suzanne Roy remporte un premier mandat en politique provinciale. L’ancienne mairesse de Sainte-Julie revient au pouvoir, cette fois comme députée de la Coalition avenir Québec dans Verchères.

« Je suis très heureuse! Agréablement surprise, aussi. Contente », confie en entrevue une Suzanne Roy qui fait ses débuts sur la scène provinciale. 

Au moment d’écrire ces lignes, Suzanne Roy obtient 51 % des voix et détient une avance de plus de 12 700 votes sur le candidat du Parti québécois, Cédric Gagnon-Ducharme. Au dépouillement, 179 boîtes ont été ouvertes sur 200.   

Quand on lui demande si la Suzanne Roy mairesse ne sera pas loin de la Suzanne Roy députée, la politicienne répond que ce sera toujours la même Suzanne Roy, « la fille de terrain, la fille qui répond aux citoyens sur ses réseaux sociaux. Seuls les dossiers sont différents, plus globaux, plus nationaux. Ce qui permet un plus grand éventail pour mieux servir ».

En avril dernier, Suzanne Roy annonçait son retour en politique en tant que candidate pour la CAQ dans Verchères. Ce qui avait causé une certaine surprise, due à son rapprochement avec le Parti québécois. Aussi, par le passé, Mme Roy a milité pour le Bloc québécois et est demeurée proche de certains de ses députés, notamment celui de Montarville, Stéphane Bergeron. « On a eu l’occasion de voir que nos violons étaient très bien accordés, disait-elle lors de sa candidature à la CAQ. Il me semble que mon parcours des 25 dernières années m’a amenée ici. L’idée de représenter les électeurs de la circonscription de Verchères avec l’équipe de François Legault me réjouit au plus haut point. » Six mois plus tard, elle aura gagné son pari.

« Je suis très heureuse! Agréablement surprise, aussi. Contente. » – Suzanne Roy

Il y a trois raisons pour lesquelles elle a choisi la CAQ plutôt que le Parti québécois : pour « le nationalisme, l’économique et le pragmatique de ce parti. C’est important de respecter ces trois principes ».

Avec son élection du 3 octobre, c’est une longue carrière politique au provincial qui s’amorce pour elle. Il ne serait pas étonnant qu’elle obtienne un poste de ministre. Mais pour le moment, elle préfère se concentrer sur son rôle de députée. « Il y a plein de choses à faire, de grands défis à relever. » 

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires