St. Augustine of Canterbury : une église patrimoniale à découvrir

Photo de Frédéric Khalkhal
Par Frédéric Khalkhal
St. Augustine of Canterbury : une église patrimoniale à découvrir
Plusieurs œuvres du sculpteur Jordi Bonet peuvent être obserées à l’église St Augustine of Canterbury imaginée par l’architecte Victor Prus.

Le 12 septembre, l’église St. Augustine of Canterbury proposera une journée porte ouverte, entre 13 h et 16 h afin de découvrir un édifice récemment reconnu comme bâtiment patrimonial.

En 2019, l’église St. Augustine of Canterbury était reconnue officiellement par le Conseil du Patrimoine du Québec comme un bâtiment patrimonial, faisant d’elle un emblème religieux québécois de la période d’après-guerre.

Cet édifice, pas si bien connu de la population Montarvilloise, se situe sur la rue Roberval à Saint-Bruno-de-Montarville. La construction de cette église catholique anglophone fut complétée en 1967 et dessert une communauté de 300 paroissiens du Diocèse de Saint-Jean-Longueuil.

Sa valeur architecturale lui a été donné par l’architecte Victor Prus, décédé en 2017. Le même qui a conçu le Grand Théâtre de Québec, le premier Centre commercial Rockland, les stations de métro Mont-Royal ou encore Bonaventure à Montréal, ou encore le Palais des congrès de Montréal. Cet architecte québécois de renom s’est donc arrêté à Saint-Bruno-de-Montarville pour se pencher sur la construction d’une église avec la collaboration du célèbre sculpteur Jordi Bonet.

Une union de deux personnes qui fait la fierté et la gloire désormais consacrée de l’édifice.
« C’est la seule église construite par Victor Prus avec, en plus, la collaboration de Jordi Bonet. Nous avons fait une demande de reconnaissance auprès du gouvernement en 2016. Cette demande a été refusée. En 2018, nous avons de nouveau fait des démarches et c’est ainsi qu’aujourd’hui, l’église est considérée comme un site incontournable de classe A », explique au Versants Susan Leclair, gestionnaire de projets et chef de l’équipe héritage au sein de la fabrique.

Cette reconnaissance ouvre désormais à l’église une aide précieuse du gouvernement afin d’entretenir le bâtiment. «Nous devrons effectuer un carnet de santé sur les travaux à effectuer sur l’église et le gouvernement nous aidera a hauteur de 70 %. Les autres 30 % seront obtenus par des levées de fond. Cette aide nous sera indispensable. L’extérieur de notre église est du cèdre de Colombie-Britannique et il vieillit avec le temps de manière naturelle, c’est ce qui lui donne cette couleur particulière. Le plancher du sanctuaire est en terrazzo et le recouvrement du toit est en cuivre. Vous comprendrez que ce ne sont pas des matériaux que l’on trouve dans les quincailleries du coin. Cela coûte cher d’entretien. »

L’aide financière dont bénéficiera l’église dans le cadre de travaux de rénovation a d’ailleurs été officialisée le 4 août 2019, par la ministre de la Culture et députée de Montarville Nathalie Roy.

« C’est la seule église construite par Victor Prus avec, en plus, la collaboration de Jordi Bonet. » – Susan Leclair

Plusieurs centres d’intérêt
Avec son architecture moderne, l’église St. Augustine of Canterbury, l’une des quatre sur le territoire de la ville, a une vingtaine de centres d’attraction en son sein.

Les deux autels de l’église sont l’œuvre du sculpteur Jordi Bonet qui a imaginé un font baptismal représentant la descente suivie de l’élévation à une vie nouvelle par le baptême. De l’eau est versée et coule dans ce qui représente un tronc, symbole de l’Arbre de Vie.
Lors de la visite, il sera possible de voir les plans architecturaux de l’église St-Augustine dont les originaux sont en montre dans le narthex.

Aujourd’hui, ce sont environ 300 paroissiens catholiques anglophones qui reçoivent des services pastoraux dans leur langue. Plusieurs d’entre eux ont participé à la construction de l’église aux côtés de Victor Prus.
De conception modeste, l’église s’harmonise avec le vœu de pauvreté de la communauté franciscaine qui la dessert. Cette église apparaît comme un jeu de volumes simples qui émergent du site.

L’église a ouvert ses portes aux paroissiens de l’église baptiste St-Bruno sur la rue Beaumont. Cette dernière a été récemment détruite et devrait laisser place à un projet résidentiel.

Le 12 septembre, de 13 h à 16 h, une visite guidée en français et en anglais sera organisée pour découvrir un endroit mal connu. Pour plus de renseignement : 450 653-4402 ou par courriel à st-augustine@videotron.ca

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des